Blaireau et tuberculose bovine: bonne nouvelle, l’avis de l’ANSES

Ois Nat, le 9 novembre 2019 –

 

L’association amie « Blaireaux & sauvage » diffuse une information importante concernant les blaireaux, la tuberculose bovine.

Cette info. permet de contrer le mensonge utilisé par les chasseurs pour leur permettre tirs et déterrages des blaireaux.

Nous relayons cette info., faites le savoir:

« Blaireau et tuberculose bovine, l’avis de l’ANSES

Les préfets et les chasseurs utilisent souvent l’argument de la tuberculose bovine pour justifier notamment la vènerie sous terre (le blaireau pouvant être porteur de cette maladie, tout comme le sanglier et le cerf).

Pourtant, le problème de tuberculose bovine en France ne vient pas du blaireau. C’est un problème interne à l’élevage et cela reste une maladie rare. La France est d’ailleurs considérée comme « indemne de tuberculose bovine » depuis 2001, puisque moins de 0,1% des élevages sont touchés (au milieu des années 1950, c’était 25% des élevages qui étaient touchés).

En Angleterre, où les problèmes de tuberculose bovine sont plus importants qu’en France, les campagnes de destruction de blaireaux n’ont pas permis, à moyen et long terme, de lutter contre la tuberculose bovine. En 2017, une étude démontre d’ailleurs qu’il n’y a quasiment pas d’échanges interspécifiques et que la contamination se fait avant tout entre congénères (bovins vers bovins, blaireaux vers blaireaux).

Éliminer « préventivement » des blaireaux pour lutter contre la tuberculose bovine n’a donc pas de sens et ne sert à rien !

Saisie par l’ASPAS, la LPO, Humanité et Biodiversité et FNE, l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire alimentation, environnement, travail) vient de rendre un avis et un rapport sur le sujet.

L’ANSES, à plusieurs reprises dans son avis, et en gras, réitère clairement sa position déjà exprimée dans un rapport de 2011 : « dans les zones indemnes de tuberculose, l’élimination préventive des blaireaux […] ne peut en aucun cas être justifiée au motif de la lutte contre la tuberculose ».

Souhaitons que les préfets tiennent, enfin, compte de cet avis. »

 

Télécharger l’avis de l’ANSES : http://www.blaireau-et-sauvage.org/docs/ANSES-avis-2016-SA-0200-Tuberculose-bovine-blaireau.pdf

Télécharger le rapport de l’ANSES : http://www.blaireau-et-sauvage.org/docs/ANSES-rapport-2016-SA-0200-Tuberculose-bovine-blaireau.pdf

 

Photo © Yann Lebecel - Cliquez sur l'image pour visiter le site "Blaireau & sauvage"

Photo © Yann Lebecel