Chasse des courlis cendrés, des barges à queue noire et on ajoute la tourterelle des bois – Suite

Ois Nat, le 3 septembre 2019 –

 

Tourterelles des bois:

« Malgré les recommandations ( Tourterelle des bois : mise en place temporaire de quotas de chasse à zéro.) du Conseil des experts (pourtant chasseurs !), le projet d’arrêté ministériel prévoyait initialement de tuer 30 000  Tourterelles de bois, une espèce d’oiseau classée « vulnérable » en France et en Europe par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) !  Le ministère de la Transition écologique a  finalement signé un arrêté qui fixe le quota de chasse à 18.000 Tourterelles des bois pendant la saison 2019-2020, soit cinq fois moins que le nombre chassé jusqu’à présent. « Avant cet arrêté, aucun quota n’était fixé, ce qui conduisait à un prélèvement estimé à 92.000 oiseaux par an», souligne le ministère dans un communiqué.

Certes, c’est moins que l’an dernier. Mais il faut savoir que la population de Tourterelles des bois a chuté de 80% en Europe ces 40 dernières années.

La LPO a dénoncé la décision sur la Tourterelle des bois, « qui en dit long sur la persistance du lobby cynégétique en France », selon l’ONG. » https://www.animal-cross.org/premieres-consequences-de-la-gestion-adaptative-des-especes-mise-en-place-par-le-ministere-sur-3-especes-doiseaux-consternante/

site web Internet Arrêté du 30 août 2019 relatif à la chasse de la tourterelle des bois en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020

 

site web Internet La France autorise la chasse de 18 000 Tourterelles des bois, espèce en voie d’extinction – LPO 02-09-2019

 

Courlis cendré:

site web Internet La LPO fait suspendre la chasse du courlis – LPO 27 août 2019

 


 

Ois Nat, le 3 août 2019 –

 

« Pour le président de la LPO Allain Bougrain Dubourg : « Le gouvernement s’acharne contre le patrimoine naturel de la France…. »

site web Internet Chasse : 6 000 Courlis cendrés seront abattus – LPO le 03-08-2019

 

Voir les synthèses et motifs des décisions sur le site des consultations publiques du MTES pour chaque espèce ci dessous

 

A suivre pour la tourterelle des bois

site web Internet Tourterelle des bois : en déclin, donc on la tue quand même ! ASPAS 04/07/2019

 


 

Ois Nat, le 17 juillet 2019 –

 

site web Internet Chasse : le Conseil d’experts sur la gestion adaptative rend sa première copie – LPO 27-06-2019

  • Tourterelle des bois : mise en place temporaire de quotas de chasse à zéro.
  • Courlis cendré : aucun prélèvement sur l’ensemble du territoire national, y compris le domaine public maritime.
  • Barge à queue noire : fixation d’un quota de 210 individus de la seule sous-espèce islandaise donc sur la seule période novembre et décembre.

 

Ois Nat, le 7 juillet 2019 –

 

« Peu soucieux des éléments scientifiques justifiant l’arrêt de la chasse à la Tourterelle des bois et du Courlis cendré le ministère n’a suivi aucun des avis de ce groupe d’experts. Le ministère ne fait que répondre à « la commande de la Fédération nationale des chasseurs » qui avait soutenu Macron aux élections européennes de mai dernier. »

 

site web Internet Consultation publique concernant le projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020 – Du 03/07/2019 au 25/07/2019 – Du 03/07/2019 au 25/07/2019

site web Internet Consultation publique concernant le projet d’arrêté relatif à la chasse de la tourterelle des bois en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020 – Du03-07-2019 au 25-07-2019

site web Internet Consultation publique concernant le projet d’arrêté relatif à la suspension de la chasse de la barge à queue noire en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020 – Du 03/07/2019 au 25/07/2019

 

site web Internet Aidez-nous à empêcher la chasse d’oiseaux en danger – LPO le 5 juillet 2019

site web Internet Le Gouvernement prépare une série de textes en faveur de la chasse et au détriment de la biodiversité – Humanité et Biodiversité le 4 juillet 2019

 


 

Ois Nat, le 30 juillet 2018 –

 

Nous connaissons tous ce jeu qui consiste à enlever un à un les pétales d’une marguerite…En participant à l’accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA), la France (les décideurs du sort des oiseaux), suspendant la chasse des courlis cendrés « excepté sur le domaine public maritime« , joue à ce jeu: …un peu, beaucoup, passionnément…pas du tout.

site web Internet Consultation publique: Arrêté relatif à la suspension de la chasse de certaines espèces de gibier en France métropolitaine – MTES Du 10/07/2018 au 31/07/2018

 

L’avis d’Oiseaux Nature:

Oiseaux Nature, association de 450 adhérents, qui œuvre depuis près de 40 ans dans les Vosges pour la protection de l’environnement et la préservation de la biodiversité, ne peut être que favorable à la prolongation des moratoires sur la chasse de la Barge à queue noire et du Courlis cendré, dans le cadre de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie.

Néanmoins la prolongation d’un an nous semble tout particulièrement insuffisante pour le rétablissement de ces espèces et nous demandons la sortie de celles-ci de la liste des «espèces chassables» et leur totale protection en France.

En plus d’être insuffisant nous jugeons cet arrêté incohérent : le domaine public maritime français est un des lieux d’hivernage fréquent pour les courlis cendrés… là où sont chassés la majorité d’entre eux ! Quelle est donc la raison pour laquelle les Courlis cendrés sont encore chassables sur les zones Littorales ? Nous demandons que le moratoire sur la chasse soit étendu à l’ensemble de la France, y compris le littoral pour l’espèce Courlis cendré.

Enfin, nous demandons la sortie de la liste des espèces chassables et la protection de toute urgence d’autres espèces d’oiseaux dont la survie est en jeu. En effet, au vu de la chute des populations de nombreuses espèces d’oiseaux, la pression faite par la chasse sur ces populations n’a plus lieu d’être et l’arrêt de la chasse serait une mesure à effet immédiat. Comment justifier les panneaux publicitaires des fédérations de chasse qui mentionnent : «La chasse est une nécessité pour la biodiversité» et en même temps revendiquer de pouvoir chasser des espèces dont l’existence est fortement menacée ?

L’alouette des champs dans les Vosges est exemplaire à ce sujet : elle fait partie des espèces dont la population a le plus diminué ces dernières années (https://www.mnhn.fr/fr/recherche-expertise/actualites/printemps-2018-s-annonce-silencieux-campagnes-francaises). L’alouette des champs est en voie d’éradication dans notre campagne à cause de l’agriculture intensive, des aménagements fonciers, etc…et pourtant toujours chassable ! A l’instar du Courlis Cendré et de la Barge à queue noire, l’alouette des champs pourrait bénéficier de cette mesure de protection qu’est l’arrêt de la chasse et ceci sans dispositif onéreux. Et il est bien d’autres espèces chassables mal en point pour lesquels cette même mesure devrait être prise : les vanneaux huppés (classés quasi-menacés/UICN), les chevaliers gambettes, arlequins et aboyeurs, etc…

 

PNG Courlis cendré

A qui profite le crime?