Destruction des renards pour cause d’échinococcose alvéolaire: un faux prétexte

Ois Nat, le 10 juillet 2017 –

 

Les chasseurs et piégeurs aidées par les services de la préfecture nous rabâchent les oreilles du danger d’une maladie parasitaire, l’échinococcose alvéolaire transmise par les renards (Ils omettent le chat et le chien!) et pour cette raison la chasse des renards serait une solution pour éviter la propagation de cette maladie. Le collectif Renard Grand Est nous démontre qu’au contraire cette chasse pourrait avoir l’effet inverse!

Nous vous faisons part du message du Collectif Renard Grand Est, à diffuser sans modération:

 

« Echinococcose alvéolaire : Le faux prétexte !!!

« La chasse au renard aurait comme effet d’augmenter la prévalence du parasite et donc le risque pour la santé humaine ».

 

Voici un article paru très récemment dans la presse luxembourgeoise : 

La chasse augmenterait la prévalence d’un parasite –

 

En Moselle le taux de prévalence est passé de 34% à 57% en 2016. Rappelons que pour la saison de chasse 2015-2016 plus de 13 000 renards ont été tués en Moselle. Paradoxalement dans une région voisine, le Luxembourg, où la destruction du renard est interdite depuis 3 ans, le taux de prévalence dans la population vulpine en 2016 était de 29% ! (Sources : Rapport d’activités 2016, Administration des Services Vétérinaires, Ministère de l’Agriculture / Protection des consommateurs, Gouvernement du Grand-Duché De Luxembourg, avril 2016. ELIZ, 2016)

A défaut d’avoir des certitudes, les services de l’état devraient impérativement s’interroger sur les effets potentiellement contreproductifs de la régulation des populations de renard roux et ne pas autoriser à tout vent l’acharnement dont il fait l’objet. Dans ces conditions, il apparaît clairement que la recherche scientifique est sciemment ignorée, le point d’un lobby étant plus fort que celui de la réflexion et de la raison.

 

Plus d’infos sur : www.renard-roux.fr

COLLECTIF RENARD GRAND EST »

 

pdf Chasse aux renards – La chasse augmenterait la prévalence d’un parasite – RTL 05-07-2017

 

Un renard mort merci les gars signé les 6000 souris que le renard s'apprêtait à manger dans l'année - ©La Hulotte

 

Chez l’homme, l’échinococcose alvéolaire est une maladie certes grave mais rare. La prévention c’est une hygiène de bon sens comme se laver les mains, etc…(Voir les préconisations de l’ELIZ – Entente de Lutte Interdépartementale contre les Zoonoses) et vermifuger régulièrement les chiens et les chats qui peuvent aussi être porteurs.

Alors Monsieur le Préfet faites cesser cet acharnement à tuer les renards au nom de prétextes alarmistes, la santé des citoyens ne s’en portera que mieux ou alors allez vous faire éradiquer tous les chiens et chats qui sont, comme le renard, vecteur de la maladie?