Du délit d’entrave à la chasse au délit d’entrave « élargi », la proposition anti-démocratique d’un sénateur

Ois Nat, le 23 octobre 2019 –

 

Inquiétant et anti démocratique:

Début 2019, dans le cadre de la prochaine loi concernant la création de l’OFB (Office Français de la Biodiversité), le sénat essaie de faire passer un amendement qui ferait glisser la contravention pour obstruction à la chasse à un délit d’entrave à la chasse (1 an de prison et 30000€ d’amende). Cet amendement « Cardoux » a été abandonné mais bien sûr nos sénateurs pour beaucoup d’entre eux ne voulant pas déplaire aux chasseurs et chasseurs eux mêmes, proposent une loi des plus inquiétante tendant à réprimer les entraves à l’exercice des libertés ainsi qu’à la tenue des évènements et à l’exercice d’activités autorisés par la loi .

Cette proposition d’élargissement du délit d’entrave avait été déposé par Jean-Noël CARDOUX au Sénat le 9 octobre 2018, et était accompagné de ce texte. Un an après, le mardi 1er octobre 2019, le Sénat a adopté en première lecture l’élargissement du délit d’entrave dans le but de mieux protéger les personnes profitant de l’exploitation et mise à mort des animaux en réprimant toujours plus sévèrement les personnes qui essayent de les protéger et les sauver.

 

En savoir plus:

site web Internet Abandon du « délit d’entrave à la chasse » : une bataille est gagnée, mais pas la guerre! – 27 juin 2019 – Agauche.org

 

site web Internet Revue de presse sur le délit d’entrave – 3 octobre 2019 Esther Benbassa sénatrice EELV de Paris

 

Affiche un monde sans chasse c'est la nature qui revit