La Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs lance une alerte.

Ois Nat, le 14 avril 2016 –

Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, le 10 mai 2016

A cette occasion, les associations et organisations de JMOM lancent une alerte: Ensemble contre la chasse illégale, les captures et le commerce des oiseaux migrateurs.

La Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs (JMOM de) a été lancé en 2006 et est une campagne annuelle de sensibilisation soulignant la nécessité de la conservation des oiseaux migrateurs et de leurs habitats. Chaque année, le deuxième week-end de mai, les gens du monde entier organisent des événements publics tels que les festivals d’oiseaux, des programmes éducatifs, des expositions et des excursions d’observation des oiseaux pour célébrer la JMOM.

Il faut le savoir !

Historiquement, les gens ont chassé les oiseaux migrateurs pour diverses raisons et dans le passé, ces activités ont été menées à une petite échelle. Aujourd’hui les méthodes utilisées et le nombre de captures ont changé et ceci de façon disproportionnée. La survie de certaines espèces d’oiseaux migrateurs (qui doivent aussi faire face à bien d’autres pressions aussi bien naturelles que dues aux activités humaines) est gravement menacée. Les causes sont, entre autres, le braconnage, le commerce, le crime organisé concernant l’environnement, les activités récréatives, la tradition. A cela s’ajoute la chasse autorisée!

 

La Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs lance une alerte

 

Un exemple parmi d’autres: voyez  l’image ci dessus, des kilomètres de filets tendus le long de la côte nord de l’Afrique, tuent des millions d’oiseaux chaque année. Après avoir parcouru des milliers de kilomètres, cette pie grièche écorcheur (qui ne servira même pas de nourriture) ne survivra pas à la cupidité de l’homme.

Il est difficile de savoir combien d’oiseaux sont capturés. A titre d’exemple certaines organisations estiment que chaque année 25 millions oiseaux migrateurs sont victimes du braconnage en Méditerranée. Chez nous près de 17 millions de migrateurs sont tués chaque année au-dessus du ciel français !

Ainsi les captures d’oiseaux migrateurs atteignent des records jamais enregistrés auparavant.

Dans certains pays, il existe une législation et des moyens sont en place pour l’appliquer; dans bien d’autres malheureusement, les règles ne sont pas respectées et les autorités ne disposent pas des ressources ou la volonté de les mettre en œuvre correctement sur le terrain.

Souhaitons que les efforts de conservation soient renforcés et que cette alerte (qui n’est pas la première) porte ses fruits avant qu’il ne soit trop tard.

Plus d’informations sur le site de la JMOM :

http://www.worldmigratorybirdday.org/

(Choix de la langue, en haut à droite sur le site)

Et puis

https://www.lpo.fr/actualite/piegeage-doiseaux-migrateurs-en-egypte-quelles-solutions

et encore sur le site de l’INPN (Inventaire National du Patrimoine Naturel)

https://inpn.mnhn.fr/actualites/lire/6161/