L’agrainage des sangliers dans les Vosges

Ois Nat, le 2 novembre 2021

On le sait, l’agrainage est une fausse solution, un moyen détourné pour maintenir une population élevée de sangliers à tirer, à tuer (les chasseurs diront « à réguler »).

 Le 5 mars 2020, le Préfet des Vosges signait un arrêté fixant à titre exceptionnel les modalités de l’agrainage de dissuasion du sanglier dans le département des Vosges qui indique entre autres que l’agrainage est interdit en zone de montagne toute l’année et remet les pendules à l’heure quant à la réglementation de l’agrainage.

La fédération de chasse ne le voit pas de cet œil et à plusieurs fois, a demandé la modification de cet arrêté le 12 avril 2021 puis le 27 octobre 2021: Courrier à Monsieur le Préfet : demande de prolongation de l’agrainage

 

Notre position quant à l’agrainage est celle-ci:

Comme pour tout animal, un apport d’alimentation favorise sa fécondité ainsi que le taux de survie des jeunes. Si cet apport est effectué avec du maïs, il incite les animaux à en rechercher là où il abonde. S’il s’agit, comme c’est le cas ici pour le sanglier, d’un animal classé « nuisible », l’opération devient totalement incohérente, sauf si on souhaite élever des sangliers. Cet élevage de sanglier est une calamité pour la flore et la faune et nous l’avons souvent souligné. Les sangliers y compromettent les jeunes plantations et les nichées au sol de nombreuses espèces dont les tétraonidés pour lesquels de nombreux efforts avec Plans d’Actions sont en cours pour tenter d’éviter leur extinction.

Nous sommes donc totalement opposés à toute forme d’agrainage des sangliers.

Ainsi, nous avons donc envoyé ce courrier à Monsieur le Préfet:

pdf  Lettre au Préfet de Oiseaux Nature concernant la pratique de l’agrainage – le 01-11-2021

Lettre au Préfet de Oiseaux Nature concernant la pratique de l'agrainage - 01-11-2021   Lettre au Préfet de Oiseaux Nature concernant la pratique de l'agrainage - 01-11-2021 - 2

 

Voir également: La « gestion » calamiteuse des populations de sangliers par les chasseurs

Dessin Catherine Bernardin