L’association Oiseaux Nature organise une conférence-débat: pesticides & santé

Ois Nat, le 1er mai 2015 –

 

Raon-aux-Bois-Oiseaux Nature dénonce les pesticides - Vom du 09-05-2015

Programme :
– Projection d’un documentaire diffusé sur la chaîne ARTE en mars 2015.
– Réflexion autour des enjeux sur l’environnement et la santé. Existe-t-il des solutions? Soyons acteurs : prenons conscience des risques liés à l’utilisation des pesticides et changeons nos habitudes.

Oiseaux Nature dénonce les pesticides:

« Les municipalités qui ont banni les pesticides de leurs services espaces verts sont encore trop rares. En organisant une conférence-débat, «Oiseaux Nature» a voulu sensibiliser particuliers et collectivités. L’association «Oiseaux Nature» a organisé mercredi, à la salle Stouvenel, une conférence consacrée principalement aux pesticides. Une quarantaine de personnes, intéressées par cette initiative ont été accueillies par Claude et Claudie Maurice, administrateurs, et Yannick Nurdin, membre de l’association. Claude Maurice a rappelé qu’ »Oiseaux Nature » existe depuis juin 1980. L’association lutte pour l’étude, la protection de l’environnement dans toutes les Vosges, le respect des lois en vigueur, l’information et la sensibilisation des jeunes à la nature.
Au programme mercredi soir : la projection du documentaire « Pesticide et santé : l’équation sans solution », déjà diffusé sur la chaîne Arte en mars 2015 et qui a suscité de nombreuses questions et remarques.
Ce reportage, réalisé dans des fermes en Allemagne et dans un élevage de porcs au Danemark, pointe de nombreux cas de malformations chez des veaux et porcelets. Ces anomalies génétiques, la disparition de troupeaux et de graves problèmes de santé chez des agriculteurs allemands amènent l’université de Leipzig à effectuer des analyses longues et laborieuses. Elles démontrent un taux élevé de glyphosate, le désherbant le plus vendu au monde, dans l’organisme des bêtes malades. Ces dernières sont nourries, principalement, par des céréales OGM, importées d’Argentine et contenant des quantités non négligeables de cet herbicide. En Argentine, à proximité de ces cultures intensives, les cas de cancer, les fausses couches et les malformations chez les bébés augmentent. C’est sur ce constat que se clôt le film.
Un lien de cause à effet difficile à établir :
Lors du débat qui a suivi, Claude Maurice a souligné la difficulté à établir un lien de cause à effet, malgré le classement du glyphosate comme produit cancérigène depuis mars 2015.
En France, 80 000 tonnes de pesticides sont utilisées chaque année.
L’association a salué les municipalités de Cornimont, Saint-Amé, Ban-de-Sapt, pour leur décision d’abandonner ces substances. Sur ces communes, les employés des services techniques ont été formés aux méthodes de désherbage naturel. « Oiseaux Nature » espère que cette initiative va se développer dans le département. Néanmoins les bénévoles s’inquiètent de la forte diminution voire la disparition de nombreuses espèces animales. Les hirondelles, les rouges-queues à front blanc, les carabes dorés (prédateurs naturels de la limace), les papillons… se font rares dans la campagne vosgienne.
La conférence s’est conclue par cette maxime : »Apprenons à regarder la nature, à rester humble et à respecter la chaîne alimentaire.«