Le fauchage tardif des bords de routes et chemins communaux

Ois Nat, le 4 avril 2017 –

 

Il y a urgence…

… de nombreuses espèces animales et végétales sont menacées; cette régression est insidieuse, elle s’opère en silence, trop souvent dans l’indifférence générale.

Faut-il se résigner ? Sûrement pas!
Même à l’échelon local, il existe des méthodes simples à appliquer, et qui néanmoins s’avèrent très efficaces pour préserver la flore et la petite faune de nos campagnes.
Le Fauchage tardif des talus et des fossés de nos routes fait partie de ces moyens.

 

C'est facile, économique et ça apporte beaucoup!

C’est facile, économique et ça apporte beaucoup!

 

Pour en savoir plus, pour agir rendez vous sur notre page Protection> Préserver les milieux à la rubrique> Le fauchage tardif des bords de routes

 

OEDEMERIDAE Oedemera nobilis (Oedémère noble mâle)

Pourquoi faucher ce que la nature nous offre?