Le tir des corbeaux au printemps n’est pas acceptable

Ois Nat, le 22 mars 2021 –

 

Le corbeau freux est un omnivore qui consomme certes des graines mais aussi énormément d’invertébrés du sol nuisibles aux cultures : vers blancs, tipules, etc.

site web Internet Corbeau freux – Oiseaux.net

Sédentaire dans la zone de plaine des Vosges, ses effectifs sont renforcés en hiver par des migrateurs venus du nord. (aucun dégât aux cultures à cette époque)

Oiseaux-Nature ne nie pas les problèmes ponctuels aux semis pour lesquels on ne doit pas rester les bras croisés. Cela ne doit pas induire la possibilité de tirs et piégeage dans tout le département.

En effet, les tirs sur les oiseaux au printemps, pendant la période de reproduction posent des problèmes éthiques. Ils ne sont pas accueillis favorablement et à juste titre par le public. Oiseaux-Nature y est hostile.

En effet, il y a d’autres moyens :

la circulaire ministérielle de 2012 le précise explicitement au préfet :

extraits dans II 2 B:

…Il découle de l’article 9 de la directive 2009/147/CE du 30 novembre 2009 concernant la conservation des oiseaux sauvages que l’inscription d’une espèce d’oiseau sur la liste départementale des nuisibles n’est possible que s’il n’existe pas d’autres solutions satisfaisantes. 

…préalablement au classement de ces espèces comme nuisibles, vous devrez donc avoir mis en œuvre ou étudié des solutions alternatives à leur destruction (CE 4 mai 1998, no 162420 ; CE 30 décembre 1998, no 165455). 

Ces solutions sont nombreuses (épouvantails, effarouchement sonore, filets de protection, chasse à tir en période d’ouverture, chasse au vol…) et vous devrez établir en quoi leur mise en œuvre est impossible ou insatisfaisante dans votre département.

Or l’ancien  préfet s’est borné à signaler au Ministre :

« Mise en œuvre de mesures préventives au cas par cas par les particuliers et les professionnels. Aucun recensement factuel de ces mesures. »

Il faut une volonté d’utiliser les méthodes alternatives au tir. Les chasseurs n’en veulent pas.

Réduire les populations de corvidés par le tir et le piégeage au printemps est totalement illusoire. Depuis des décennies, force est de constater que l’échec total prévisible et explicable de ces méthodes barbares saute aux yeux !

On dérange les oiseaux dans les parcs urbains et ils vont dans les champs. On les dérange dans les champs et ils reviennent en ville. C’est incohérent. Aucun endroit, aucun bosquet n’est prévu dans les Vosges pour les accueillir là où ils ne dérangent pas.

Oiseaux-Nature ne comprend pas quel plaisir de blesser, de tuer anime les chasseurs ! Il est interdit de tirer dans les nids, alors on tire à 10 cm. On attend souvent que les jeunes soient assez forts pour en sortir, juste avant de savoir voler. (tirer les adultes est trop difficile)

Chasse massacre de corbeaux-Image Internet

Bon à savoir :

Il faut faire du « chiffre » pour obtenir des autorisations les années suivantes.

Si vous voyez des blessés servir dans les cages piège pour attirer des congénères, prévenez-nous discrètement immédiatement.

Savez-vous que le taux naturel de survie des jeunes est faible ? que donc la plupart vont mourir naturellement… que la place libérée par ceux qui sont tués va permettre aux rescapés de subsister ?

Résultat : on tue au nid au printemps, année après année, pour rien.

A savoir aussi : dans les colonies de freux, nichent parfois des espèces comme le hibou moyen duc, protégé.

 

Voir aussi notre rubrique cohabiter avec…Les corbeaux et les corneilles

et puis sur notre page « Actions en justice »: Recours au Conseil d’État par Oiseaux Nature contre l’arrêté ministériel de juillet 2019 concernant les soi disant « nuisibles » (appelés maintenant ESOD – Espèces Susceptibles d’Occasionner des Dégâts)

 

sur ViaVosges:

site web Internet Accident mortel Journal du lundi 22 mars sur Viavosges

site web Internet Accident mortel de chasse dans la plaine – L’info en + du 22 mars sur Viavosges