Les radars ornithologiques, lettre de Oiseaux Nature – Les chasseurs, experts «scientifiques» pour la conservation des espèces ?

Ois Nat le 30 janvier 2020 – mise à jour le 3 février 2020 –

Oiseaux Nature envoie une lettre au président de la région Grand Est:

facebook  La Région Grand Est marche au radar – Facebook Oiseaux Nature

Lettre Oiseaux Nature au président de région Grand Est - Radar ornithologique Janvier 2020

pdf Lettre Oiseaux Nature au président de la région Grand Est – Radar ornithologique – Janvier 2020

 

Troglo Ois-Nat 3kb Le Troglo n°133 de janvier 2020:

La Région Grand Est subventionne l’achat d’un radar !

Nos contemporains souhaitent établir avec l’animal et la nature un autre lien que celui de la guerre d’extermination. Chacun sait qu’un animal est un être sensible et que la nature se meurt. Plus question de cribler de plombs un être sensible et de participer au massacre de la biodiversité. Reste quelques irréductibles qui aiment tuer. «L’abolition de la chasse loisir serait souhaitée par une majorité de citoyens.» écrit Gérard Charollois. Président de la Convention Vie et Nature.

Le 2 janvier 2020, suite à sa demande, Ois-Nat reçoit : «Je vous confirme qu’au titre de ses soutiens à l’investissement la Région a octroyé une subvention de 100 000€ à la Fédération régionale des Chasseurs du Grand Est pour l’acquisition d’un radar ornithologique. Les élus régionaux ont souhaité que cette subvention soit conditionnée :
– A l’utilisation du matériel en Région Grand Est ;
– Au partage des résultats pour alimenter l’observatoire régional de la biodiversité.
La subvention régionale ne concerne pas les frais de fonctionnement liés à l’exploitation du radar.
Très cordialement, Benoit Grandmougin. »
Benoit GRANDMOUGIN I Chef du service Eaux et Biodiversité
Direction de la Transition énergétique, écologique et de l’environnement

Un radar peut rapporter des voix à défaut d’apporter des informations ! Précisons que ce type d’instrument est incapable de différencier la majorité des espèces contactées ! Ah, pardon, il peut faire la différence entre un canard non identifié et un passereau!

Quand le « canard » sera tué, là on saura enfin qui il est… Beau progrès !

La Région Grand Est subventionne l'achat d'un radar - Le Troglo n°133 de janvier 2020

Un article:

site web Internet La Région Grand Est favorise-t-elle financièrement la fédération de chasse en lui offrant un radar à oiseaux ? France3 Grand Est le 25-01-2020

 

Labbe parasite - Photo Bertrand Kernel

Labbe parasite – Photo Bertrand Kernel


Ois Nat, le 14 décembre 2018 –

Les nouveaux faux experts des oiseaux d’eau et des oiseaux migrateurs en région Normandie se paient leurs espèces soi-disant « chassables » sur le dos des contribuables et des véritables connaisseurs de la faune sauvage:

« L’objectif de la fédération des chasseurs n’est pas de favoriser la biodiversité, mais simplement de collecter des données pour favoriser leur loisir. »

site web Internet La Région Normandie partenaire complice de la fédération régionale des chasseurs – Europe Ecologie Les Verts Normandie le 29 novembre 2018

« « Nous savons déjà que les oies cendrées, très nombreuses dans le nord de l’Europe, font des ravages dans les cultures. Si l’on constatait un tel phénomène chez nous, on pourrait prolonger la période de chasse, de mi-janvier à février », a ainsi expliqué à Ouest France Gérard Bamas, président de la fédération de la Manche et président du conseil scientifique de l’Isnea. »

site web Internet Normandie : un radar ornithologique destiné aux chasseurs crée la polémique – Europe1.fr le 10 décembre 2018

 


Ois Nat, le 3 septembre 2018 –

De l’indépendance de l’Institut scientifique nord-est Atlantique:

Tout le monde sait que l’attention des chasseurs pour « quelques bestioles sauvages » ne vient pas d’une sensibilité vis-à-vis de la biodiversité et de ces animaux. Pour les chasseurs, Il faut connaître ces derniers (voire se les approprier!) et entretenir leurs milieux etc….mais c’est uniquement parce qu’ils sont ou seront CHASSABLES.

Aujourd’hui les chasseurs ne sont plus seulement les « grands défenseurs de la biodiversité ». Ils sont en passe de devenir des spécialistes avertis, EXPERTS des oiseaux migrateurs, grâce à l’ISNEA, Institut scientifique « pour la conservation des espèces » ! Les comptages, observations ou statistiques par l’ISNEA (sur les oies cendrées, canards, pigeons, grives et autres) pourraient être louables si tout cela était collecté à des fins sincèrement respectueuses des espèces. C’est ce que veulent laisser croire les chasseurs adhérents à l’ISNEA….

Or, qu’il s’agisse des administrateurs, adhérents/participants, contributeurs ou mécènes, le réseau de l’ISNEA est issu EXCLUSIVEMENT du monde de la chasse aux migrateurs et au gibier d’eau.

Traçage des oiseaux migrateurs grâce aux comptages visuels, signalements de passages par les chasseurs, balises GPS (oies), diffusion de cartes satellites avec flux migratoires datés/actualisés, météo, comptage par « récolte » des ailes (canards), tableaux de chasse, commentaires, etc…Tout cela est partagé au quotidien sur Internet par des chasseurs enthousiastes, pour une traque cynégétique féconde…et bien plus efficace. . Une mine d’infos pour ne rien louper des passages, affuter les cartouches à l’heure près, au lieu près… Et flinguer à tout va.

 

Le scandale de l’achat des radars ornithologiques au monde de la chasse grâce aux subventions de certaines régions:

site web Internet Patrick Massenet a présenté aux chasseurs de la Région une technique de suivi des migrations – La Montagne le 28-06-2017

A lire aussi sur Médiapart l’enquête de Lucile Leclair (avec Yves Adaken) :

site web Internet L’histoire secrète du radar offert par Xavier Bertrand aux chasseurs – Médiapart.fr 31-08-2018

Lire encore :

site web Internet Case «radar» au jeu de l’oie pour les chasseurs des Hauts-de-France – GON Groupe ornithologique et naturaliste du Nord – Pas-de-Calais – 29 avril 2018

 

Panneau chasse étang Aude