Les chouettes effraies ont leur nichoir dans le clocher de l’église à Bains-les-Bains

Ois Nat, le 3 juin 2019 –

 

https://www.vosgesmatin.fr/edition-d-epinal/2019/05/26/les-chouettes-effraies-ont-leur-nichoir-dans-le-clocher

La Vôge-les-Bains : Les chouettes effraies ont leur nichoir dans le clocher

L’association Oiseaux Nature a procédé à la pose d’un deuxième nichoir pour les chouettes effraies sur le territoire de la commune de La Vôge-les-Bains. Deux membres de l’association l’ont placé dans le clocher de l’église Saint-Colomban.

La Vôge-les-Bains Les chouettes effraies ont leur nichoir dans le clocher - Vosges Matin 26-05-2019

Jean-Louis Hans et Pierre Bernardin, de l’association Oiseaux Nature, ont procédé à la pose d’un deuxième nichoir pour les chouettes effraies sur le territoire de la commune de La Vôge-les-Bains.

Les chouettes effraies disposent d’un nouveau nichoir sur le territoire. Il vient d’être installé dans le clocher de l’église Saint-Colomban à Bains-les-Bains.

Les travaux ont été réalisés par deux membres de l’association « Oiseaux Nature », Jean-Louis Hans et Pierre Bernardin. Elle les construit dans le cadre de la campagne « Effraie » dont le but est de faciliter la reproduction de cette espèce menacée.

Depuis plusieurs décennies, son nombre ne cesse de diminuer de manière inquiétante, en raison de multiples facteurs dont la disparition des haies, l’augmentation de la circulation routière, l’emploi de pesticides et l’agriculture intensive. « On estime que la mort d’une chouette effraie sur quatre est due aux voitures. On ne peut pas revenir en arrière. Mais en installant des nichoirs, cela permet de maintenir des sites de reproduction pour compenser, explique Jean-Louis Hans. On les installe de préférence dans les clochers et uniquement dans ceux qui sont fermés par des grillages. »

Posé à l’arrière des abat-sons, le nichoir en bois a une ouverture d’environ 13 cm sur 18 cm de large, qui est suffisante pour laisser entrer la chouette effraie qui est de taille moyenne, à peu près celle d’un pigeon.

Il ajoute : « Avec des nichoirs en hauteur, les chouettes sont à l’abri des prédateurs et peuvent se reproduire en toute tranquillité. »

Prairies et pâturages

Oiseau nocturne, la chouette effraie chasse surtout les petits rongeurs comme les campagnols, qui constituent plus de 90 % de son alimentation. « Installer un nouveau nichoir ici est intéressant car c’est une zone ouverte, avec beaucoup de prairies, de pâturages, qui constituent son terrain de chasse. »

Plusieurs nichoirs ont déjà été installés dans les environs à Escles, Vioménil, Harsault et Charmois-l’Orgueilleux. Oiseaux Nature espère poursuivre son action en installant prochainement d’autres nichoirs sur le secteur et créer ainsi un maillage favorable à sa réinstallation.

Une espèce protégée

La chouette effraie, aussi appelée Effraie des clochers, car c’est son habitat privilégié, a vu sa population diminuer de manière dramatique depuis plusieurs décennies. Elle est depuis 1972 une espèce protégée par la loi.

1972

La chouette effraie, aussi appelée Effraie des clochers, car c’est son habitat privilégié, est depuis 1972 une espèce protégée par la loi.