Opération nids d’hirondelles, le 5 avril 2019 à Belrupt

Ois Nat, le 8 avril 2019 –

 

Une vaste prairie entourée de forêts. Un centre équestre et un accès à de la terre argileuse : l’idéal pour la très grosse colonie d’hirondelles de fenêtre (celles qui construisent leurs nids à l’extérieur sous les avant toits) de la Ferme du Bon Jacques (à 5 km de Darney en direction d’Epinal sur la commune de Belrupt). Cette colonie, qui compte plusieurs centaine de nids est peut-être la plus grosse des Vosges.

Madame L., propriétaire et amie de ces oiseaux nous a informé de la réfection de sa toiture.

Après avoir différé les travaux*  l’été dernier, ceux-ci viennent d’avoir lieu et l’échafaudage est toujours en place.

Belle occasion pour installer une cinquantaine de nichoirs artificiels pour compenser la perte de certains nids naturels.

L’installation des nichoirs a eu lieu ce vendredi 5 avril le matin, dès 9 heures. 

site web Internet Des nids artificiels pour hirondelles ViaVosges 06-04-2019

site web Internet Les hirondelles font le printemps à la ferme de Bon-Jacques-Vosges Matin 05-04-2019

site web Internet Photos: Des nids en plâtre pour accueillir une colonie d’hirondelles près de Darney-Vosges matin 05-04-2019

 

Les valeureuses hirondelles des fenêtres devraient effectuer leur retour migratoire tout bientôt et seront certainement ravis. Quelques hirondelles rustiques (Celles qui construisent leurs nids à l’intérieur des granges) sont déjà là.

Pour rappel, les effectifs d’hirondelles sont en chute libre et notre mobilisation est plus que jamais nécessaire.

Les raisons de la baisse des populations d’hirondelles:

-L’obsession de « faire propre » conduit nombre d’entre nous à les empêcher de nicher contre (et dans) nos maisons.

-La difficulté qu’elles rencontrent pour trouver de la bonne boue pour confectionner leurs nids. Mais surtout, pour ces insectivores, la disparition vertigineuse de leurs proie (- 70% d’insectes en 15 ans!) En cause, l’utilisation intensive des pesticides par les agriculteurs « traditionnels » et par les jardiniers inconscient.

 

*Le législateur protège les hirondelles et leur nids: D’avril à septembre, il est totalement interdit de détruire les nids. Si durant cette période, vous voyez monter un échafaudage contre une façade sur laquelle il y a des nids d’hirondelles, allez vite vous entretenir avec l’artisan pour le mettre au courant de la législation. Si nécessaire, prévenez-nous sans attendre. N’hésitez pas à jouer votre rôle de sentinelles, il en va de la survie de ces oiseaux.

 

Les hirondelles font le printemps à la ferme de bonjacques-Vosges Matin 05-04-2019