Préparation du nouvel arrêté ministériel dit « nuisibles »/espèces susceptibles d’occasionner des dégâts pour 2019 – piégeage

Ois Nat, le 5 novembre 2018 –

 

L’Arrêté Ministériel du 30 juin 2015 fixant la liste des espèces dites « nuisibles » ( arrêté prolongé jusque juin 2019) arrive à sa fin. Le ministère de la transition écologique et solidaire demande à chaque Direction Départementale des Territoires de proposer une liste d’espèces de la faune sauvage indigène susceptibles d’occasionner des dégâts (termes insidieux qui remplacent le terme « nuisible » non sens écologique et scientifique ).

La liste nationale: Les belettes, les fouines, les martres, les putois, les renards, les corbeaux freux , les pies bavardes, les corneilles, les geais des chênes, les étourneaux sansonnets. (Il existe malheureusement 2 autres listes qui ne concernent pas ici ce nouvel arrêté : voir plus loin*)

La liste à ce jour pour les Vosges: Les renards, les fouines, les corbeaux freux, les corneilles noires, ces 4 espèces pour l’ensemble du département.

Une nouvelle liste pour les Vosges (comme pour les autres départements) va être proposée, après quelques réunions spécialement dédiées pour cela (CDCFS),  par la DDT et signée par le préfet, sur la base de fiches de dégât dont nous vous reparlerons sûrement. Réunions dont l’essentiel des membres est juge et partie puisque chasseurs et piégeurs.

N’oublions pas que les tirs de renards et corbeaux hors période de chasse, comme l’autorise l’arrêté, permettent aux chasseurs de continuer leur saison de chasse après la fermeture comme ils aiment à le proclamer dans les forums sur Internet. Quant au piégeage, pratique cruelle et barbare , c’est une activité de chasse très spéciale qui ne propose pas d’alternative et pour cause…elle s’autodétruirait très rapidement ainsi que  l’étiquette de « grand protectorat salvateur » dont elle s’affuble. In fine, le grand secret de polichinelle c’est que les chasseurs piégeurs protègent avant tout « leur gibier d’élevage » proie malheureusement  et naturellement facile pour les prédateurs.

Mais le plus grave c’est que jusqu’ici, ni le ministère, ni les administrations ne veulent écouter les appels et les alertes des associations de défense de l’environnement, des scientifiques, des observateurs sur le terrain qui dénoncent l’immense perte de la biodiversité – dont des espèces qui sont et seront sur les listes « noires » – et démontrent les bénéfices apportés par ces mêmes espèces.

 

Les voix qui s’élèvent contre ce grand massacre:

Oiseaux Nature continue ses actions (informations, dossiers, rencontres, alertes, participations aux réunions à la DDT) afin de défendre ces espèces persécutées et de montrer le rôle indispensable de celles-ci. (à suivre)

L’association Animal Cross propose une action et des dossiers et références bibliographiques

site web Internet Les mustélidés : des « nuisibles » indispensables à la nature-Animal Cross – 29-10-2018

site web Internet Corbeaux corneilles, nuisibles ou auxiliaires bénéfiques à la nature?-Animal Cross – 09-11-2018

Pétition One Voice, Anymal et ASPAS:

site web Internet Renards : nuisibles, vraiment ?! One Voice – Octobre 2018

site web Internet Pétition Renards : nuisibles, vraiment ?! One Voice – Octobre 2018

Et bien sûr, tout sur le renard, son incroyable survie et les bienfaits qu’il nous apporte:

site web Internet Collectif Renard Grand Est

Actualité de la commission condition animale d’Europe Ecologie Les Verts

site web Internet Pour l’interdiction du piégeage, pratique cruelle et destructrice de biodiversité- 27 octobre 2018

 

Martre ©Fabrice Cahez

Martre ©Fabrice Cahez

 

A suivre:

Rassemblement pour dénoncer les pratiques du piégeage, son inutilité et sa barbarie

 

*Les autres listes :

Certaines espèces peuvent être classées « invasives » annuellement par arrêté Ministériel: Les chiens viverrins, les visons d’Amérique, les ratons laveurs, les ragondins et les Bernaches du Canada.

Certaines espèces peuvent  être classées « nuisibles »/susceptible d’occasionner des dégâts, par arrêté préfectoral annuel : les lapins de garenne, les pigeons ramiers et les fameux et pauvres sangliers épinglés à cause de la soit disant «gestion» (calamiteuse) des fédérations de chasse.