Projection interrompue du film « Marche avec les loups » à Tende (06) par des anti-loup

Ois Nat, le 19 août 2020 –

 

Nous relayons cet évènement grave et qui relève de méthodes fascistes, vous trouverez d’autres informations sur les réseaux sociaux et le site de l’ASPAS Tende (06) : un nouveau témoignage édifiant sur les évènements du 02 août…- 15/08/2020  :

Des éleveurs et des chasseurs mettent fin à la projection du documentaire Marche avec les loups dans un cinéma municipal des Alpes-Maritimes

Avant et au moment de la sortie de Marche avec les loups, au mois de janvier 2020, le réalisateur Jean-Pierre Bailly a reçu plusieurs menaces de mort. La Région Auvergne Rhône-Alpes a même fait retirer son logo des affiches du film. Présenté au cinéma municipal Le Bego de Tende (Alpes-Maritimes) le 2 août 2020 à 21 heures en présence du réalisateur, la projection de Marche avec les loups a été interrompue par une quarantaine d’éleveurs et de chasseurs rassemblés devant puis dans la salle. Dans une lettre adressée au préfet de département le producteur du documentaire, dénonce: « Les spectateurs, avec parmi eux beaucoup d’enfants, sont repartis très déçus, et encore sous les insultes et les menaces, notamment envers le réalisateur présent à Tende. Il s’agit d’un acte de censure, soutenu par le maire de la commune qui a mis de l’huile sur le feu. […] Nous ne pouvons accepter cette situation de non-droit. Notre réalisateur a porté plainte. »

la lettre suivante a été envoyé à Monsieur le Préfet Bernard Gonzalez:

Lettre au Préfet Projection interrompue du film Marche avec les loups à Tende - 04-08-2020.jpg

puis la lettre ci dessous, au maire de Tende, monsieur Jean-Pierre Vassallo:

Lettre Maire de Tende - projection interrompue du film Marche avec les loups - 10-08-2020.pdf

et enfin voici le témoignage édifiant d’une habitante de la vallée de la Roya:

pdf  Temoignage d’une habitante de la vallée de Roya – Projection interrompue du film Marche avec les loups – Août 2020

 

Si vous vous exprimez à ce sujet, merci de rester digne, comme il se doit pour les défenseurs de la nature, de la vie et de la démocratie.