SAGE GTI*: On continue après Dompaire, réunion à Contrexéville le 26/01

Ois Nat, le 21 janvier 2023, mise à jour le 24 janvier 2023

 

A Vittel, une enquête publique jusqu’au 21 février 2023, est en cours sur le Schéma d’ Aménagement et de Gestion de l’ Eau, censé répondre au danger d’épuisement des nappes d’eau dans le secteur.

On ne veut pas de fausses solutions qui nous mettraient à sec ! L’eau n’est pas encore suffisamment perçue comme un enjeu majeur et pourtant… l’eau c’est la vie ! Quand il n’y aura plus d’eau, il n’y aura plus d’emploi, plus de retraite, plus d’oiseaux, plus rien… Mobilisons-nous aussi autour de l’eau!

Le Collectif Eau 88 a fait le choix de participer à l’enquête publique, nous vous invitons à le soutenir de toutes vos forces :

Soyons nombreuses et nombreux à la réunion du  26 janvier à 19 heures, Espace Andrée Chedid à Contrexéville à 19h, le 26 janvier 2023 ! afin de poursuivre les échanges et se forger un avis sur ce sujet après la mémorable réunion publique de Dompaire.

et

Envoyons notre avis sur l’enquête publique pour dire massivement  NON au SAGE GTI !

L’eau est à nous, pas aux sociétés commerciales privées.

A très vite

Le Collectif Eau 88

 

Flyer invitation Collectif Eau 88 - Réunion 2023-01-26

SUIVRE et PARTAGER :
– les publications (commentaires et textes d’intervention) de L’eau qui mord sur l’enquête publique https://www.calameo.com/read/005601221b6e8fb0879cc
https://www.leauquimord.com/l-eau-qui-mord-1/2022-20-octobre/
– les publications du Collectif Eau
https://www.leauquimord.com/collectif-eau-88/2022-octobre/
https://www.vne88.fr/sage-gti/
PARTAGER le FLYER d’invitation à la réunion du Collectif eau 88 le 26 janvier
https://www.calameo.com/read/005601221d7893d1d7b1c
Site web : https://www.leauquimord.com/
Youtube : https://www.youtube.com/@leauquimord
Facebook : https://www.facebook.com/leauquimord


 

Ois Nat, le 1er janvier 2023

Toutes et tous à Dompaire le 12 janvier à 19h ! :

12 années après son lancement, après de nombreux rebondissements, le SAGE GTI débouche sur un projet de solutions visant à :
1) retrouver l’équilibre de la nappe à partir de 2024, 10 ans après la date imposée par la Directive Cadre Européenne sur l’eau, grâce notamment à une réduction « volontaire » des prélèvements NW (- 700 000m3/2010), compensés en partie depuis 2015 dans la nappe supérieure à Suriauville.
2) reconstituer progressivement la nappe par, notamment, un transfert de prélèvement de la ville de Vittel dans la nappe supérieure (300 000m3).

Ce projet de SAGE, étape apparemment satisfaisante, est le fruit du combat acharné du Collectif, qui a contraint les différents acteurs à renoncer au projet de pipe-line envisagé en 2016 et validé par une pseudo concertation publique en 2018.

Ce projet n’est pas encore acceptable pour le Collectif, car il masque la priorité de l’usage de l’eau accordée une fois de plus à NW en violation flagrante de la loi sur l’eau.

En effet, grâce à notre action, le Comité de Bassin, en octobre 2019, a imposé de prendre en considération l’ensemble des masses d’eau locales et proposé que la nappe supérieure (gîte B) serve de nappe de substitution pour équilibrer la nappe GTI… MAIS, sans porter atteinte aux milieux aquatiques superficiels, conformément à la loi sur l’eau.

Cela supposait donc que soient remises à plat les autorisations de prélèvements existantes ou non pour Nestlé Waters dans cette nappe, et qu’une étude du fonctionnement de la nappe soit réalisée pour déterminer les volumes attribuables aux différents usagers dans le respect de la loi sur l’eau.

Faisant fi de cette démarche réglementaire et de bon sens, le Préfet avant son départ, en dehors de tout débat en Commission Locale de l’eau, a non seulement autorisé l’ensemble des prélèvements existants dans les gîtes A et B, mais avec une marge permettant une augmentation potentielle de 600 000m3/an de prélèvements supplémentaires !

La population elle, devra se contenter de deux forages que Nestlé va consentir à lui « restituer » : « Suriauville IV » pour 100 000 m3(dont la potabilité est avérée) et la source « Gallien », dans Vittel, dont la potabilité et la productivité (200 000m3), compatible avec le respect des milieux superficiels, restent à démontrer. A charge pour la ville de Vittel de déposer une demande d’autorisation avec étude d’impact, sans garantie de validation !

La préfète s’apprête donc à valider cette démarche frauduleuse, qui a écarté la démarche d’étude de faisabilité vis-à-vis de cette nappe de substitution, et attribué d’autorité des autorisations de prélèvements à la multinationale Nestlé Waters, sans garantie pour ceux envisagés par Vittel dans le projet du SAGE…

Dans ce cadre il est prévu une enquête publique réalisée par une Commission d’Enquête, c’est-à-dire trois Commissaires enquêteurs et une réunion publique :

L’enquête se déroulera du 10 janvier 2023 au 21 février 2023 soit 43 jours

– Elle est présidée par Monsieur André Lamblé, assisté par deux titulaires, Messieurs Régis Bruey et Jean-Paul Perrin

– La réunion publique est programmée le 12 janvier 2023 à Dompaire à 19h, au 195, rue des Grands Jardins

Nous comptons fortement sur votre présence à Dompaire, ne sachant pas aujourd’hui si nous serons dans la salle ou si nous boycotterons la séance par une présence extérieure manifestante et bruyante.

Vous trouverez sur le site de la préfecture, à la page : Avis d’enquête publique relative au Schéma d’Aménagement des Eaux de la nappe des Grès du Trias Inférieur (SAGE GTI), les documents qui vous permettront de rencontrer les commissaires enquêteurs physiquement lors de leurs permanences ou de les saisir par écrit pour leur faire connaître vos avis sur ce dossier que nous estimons scandaleux surtout compte tenu de la période de changement climatique que nous subissons ici de façon aggravée par les énormes prélèvements de Nestlé qui impactent nos cours d’eau et modifient le petit cycle de l’eau.

L’heure et grave car le SAGE va courir jusqu’en 2027 et les autorisations données à Nestlé par le préfet sont valides pour les 10 ans à venir sans clause de revoyure. Inconséquence notoire que nous porterons devant les tribunaux si notre recours grâcieux n’aboutit pas (ce qui est plus que probable).

Le Collectif Eau 88

* Schémas d’Aménagement et de Gestion des Eaux de la nappe des Grès du Trias Inférieur (Aussi appelé « Grès Vosgiens » ou « Grès Lorrains »)

Voir aussi: 

site web Internet   un sage vide de sens – L’eau qui mord Janvier 2023