Sauvons les arbres de bord de route

Ois Nat, le 12 juillet 2016 –

 

«Le Département des Vosges a engagé une démarche d’élaboration d’un Plan de gestion des arbres d’alignements qui permettra de mettre en place une gestion raisonnée des arbres en bordure de routes départementales.».

Déjà en mai 2015 nous lancions une alerte: Aux arbres citoyens!

Au lieu de s’attaquer aux véritables problèmes, principales causes d’accidents de la route: l’alcool au volant, la vitesse excessive, le CD pointe les arbres de bord de routes alors que ces derniers présentent bien des avantages. Mais pourquoi donc cet acharnement?… Lisez l’article de la revue Politis : Arbres en péril

 

Vous pouvez retrouver des informations concernant ce plan de gestion sur le site du Conseil Départemental des Vosges.  http://www.pg2a.vosges.fr/

Cinq dossiers sont disponibles (lecture en ligne) : Diagnostic Paysager – Diagnostic Environnemental – Diagnostic Sanitaire – Diagnostic Sécurité routière – Enjeu patrimonial.

Votre avis intéresse nos décideurs, donnez le. Pour chacun des dossiers vous pouvez laisser un commentaire du 15 juin 2016 au 15 septembre 2016.

 

Voici les observations de votre association Ois. Nat., qui ont été envoyées au C.D.:

-La trame Verte et Bleue initialisée par le Grenelle de l’environnement en 2007 a pour but de favoriser la biodiversité en créant des couloirs naturels permettant les échanges au sein des populations d’êtres vivants.

Il va de soi que les arbres des bords de route sont un atout de première importance pour ces échanges.

– L’agriculture intensive appauvrit les sols et les bords de route sans pesticides ni engrais chimiques restent une zone privilégiée pour la faune et la flore, il importe donc de conserver tout ce qui y pousse.

Les arbres en tant que richesse intrinsèque et aussi par l’ombre qui favorise la vie au niveau du sol (le Conseil Départemental l’a bien compris en favorisant le fauchage tardif depuis plusieurs années).

-la suppression des arbres de bord de route implique raisonnablement la suppression des poteaux EDF et France Télécom qui bordent aussi nos routes ainsi que la démolition de certains batiments ou ponts qui sont aussi des obstacles.

– le code de la route stipule qu’on doit adapter sa conduite aux conditions de circulation, est il raisonnable de sacrifier la nature et par conséquent un peu notre avenir pour permettre à certains (heureusement peu nombreux) de prendre des risques ? (depuis l’instauration des contrôles techniques automobiles le nombre d’accidents impliquant une défaillance technique sont, heureusement, de plus en plus rares)

 

Pour plus d’informations, lisez les articles écrits par Chantal Pradines, expert auprès du Conseil de l’Europe. Dans le cadre des travaux sur la Convention Européenne du Paysage, elle est l’auteur du rapport présenté en 2009 et publié en 2012: Infrastructures routières : les allées d’arbres dans le paysage.

 

et toujours du même auteur : Les arbres de bord de route et la sécurité routière