Suspension de la chasse des tourterelles des bois, en grand déclin

Ois Nat, le 11 septembre 2020 –

site web Internet Suspension de l’autorisation de la chasse de la tourterelle des bois – Conseil d’Etat le 11 septembre 2020


Ois Nat, le 4 septembre 2020 –

Nous relayons ce message de la CVN:

L’arrêté ministériel concernant la pratique de la chasse de la Tourterelle des bois pour la saison 2020-2021 vient seulement d’être publié le 27 août 2020.

Cet arrêté prévoit certaines modalités pour tous les chasseurs susceptibles de prélever un individu de cette espèce :

    Un quota de prélèvement maximum fixé au niveau national à 17 460 oiseaux pour l’ensemble de la saison.

    La déclaration obligatoire sur ChassAdapt de tous les oiseaux prélevés. Tout chasseur ayant prélevé une Tourterelle des bois doit l’enregistrer en temps réel, dès qu’il est en possession de l’oiseau capturé, sur l’application mobile « ChassAdapt » mise à sa disposition gratuitement par la Fédération Nationale des Chasseurs. Nous attirons votre attention sur le fait que le prélèvement peut être enregistré sur l’application ChassAdapt par une autre personne que celle ayant procédé au prélèvement. Le déclarant se substituera alors au chasseur initial. Nous vous recommandons de privilégier cette solution.

   Dans le cas où le chasseur n’a pas de smartphone, un dispositif alternatif de déclaration obligatoire a été mis en place. Il reste basé sur un carnet de prélèvement spécifique Tourterelle des bois avec des languettes de marquage.

    La collecte nécessaire des ailes sur un échantillon représentant 5 % des individus prélevés est reconduite à des fins scientifiques. Nous avons impérativement besoin des données issues de l’analyse des ailes pour justifier la chasse de cette espèce.

Les services de la FDC16 restent à votre disposition pour vous apporter toute information nécessaire à la chasse de la Tourterelle des bois. Bonne saison de chasse 2020-2021. FDC 16

 

En réalité il n’y a pas ou pratiquement pas de contrôles. Les chiffres sont fournis par les chasseurs…

« Pour quelles raisons » les médias ne disent pas aux français combien leur coûte en cour européenne de Justice les infractions commises pas la France !

Un État récidiviste sous influence (2019)

Après avoir perdu 12 fois devant le Conseil d’État, l’État français a voulu justifier la chasse aux oiseaux grâce à un amendement dans la loi créant l’Office français de la biodiversité. Ainsi, sur les 64 espèces d’oiseaux chassables en France, une vingtaine sont en déclin. De plus, la France s’apprête à autoriser la destruction de 30 000 tourterelles des bois (espèce menacée au niveau mondial) et 6 000 Courlis cendrés (menacés au niveau européen), tout en renouvelant les autorisations pour piéger des milliers d’oiseaux avec de la glu, des matoles et des filets, les écraser avec des pierres plates ou les étrangler avec des collets.

« Cela fait des années que nous déposions des recours ponctuels auprès de la Commission Européenne sur les tourterelles, le piégeage à la glue, ou le massacre des oies sauvages, et à chaque fois ce n’était pas suffisant. Cette fois-ci, on a réuni assez de preuves pour monter un dossier global qu’on a remis en main propre à Daniel Calleja Crespo, le Directeur de la Commission Européenne, le jour des 40 ans de la Directive, soit le 4 avril 2019 ! On ne s’attendait pas à une décision aussi rapide, cela prouve la gravité des faits. Si l’affaire part à la Cour de Justice Européenne, l’Etat français risque une amende qui peut atteindre des dizaines de millions de d’euros. » Yves Verilhac, Directeur Général de la LPO

La LPO et One Voice attaquent en justice l’arrêté

 


 

Ois Nat, le 28 août 2020 –

 

Sur le site de la consultation publique:

« A  l’issue  de  la  consultation  du  public  qui  s’est  tenue  du  22  juillet  au  12  août  2020,  un  avis majoritairement défavorable a été émis parles participants (75% contre). Cependant, considérant l’avis du Comité d’Experts pour la Gestion Adaptative (CEGA) en date du 29 juin  2020, l’instauration d’un quota de prélèvement et d’outils permettant une gestion adaptative de l’espèce, il est décidé de maintenir l’arrêté en l’état. »

site web Internet L’État autorise à nouveau la chasse des tourterelles des bois, espèce pourtant mondialement menacée – LPO le 27 août 2020


 

Ois Nat, le 24 juillet 2020, mise à jour le 29 juillet 2020 –

 

Près de 18000 tourterelles des bois risquent encore d’être sacrifiées pour les parties de ball-trap vivant des chasseurs, alors que cet oiseau est en déclin et menacé d’extinction au niveau mondial.

Déclin Tourterelle des bois

 

Voilà comment sont salués en France, ces oiseaux qui s’apprêtent pour leur migration transsaharienne. La préservation de l’environnement promise par notre gouvernement risque bien d’être affligeante si l’arrêté proposé en consultation est pris.

Quelques rares tourterelles des bois nichent dans les Vosges. L’une d’elles porte la petite bague GH130572 qui lui a été posée le 13/06/2019 à Raon aux Bois. On pense à elle !

 

site web Internet Consultation publique : Projet d’arrêté relatif à la chasse de la tourterelle des bois Saison 2020-2021 – Du 22/07/2020 au 12/08/2020

 

Donner votre avis clairement négatif:  » je m’oppose,… non à…, je suis contre… » à la consultation publique – MERCI

 

Chasse tourterelles des bois

 

A lire aussi:

Les imposteurs qui occupent les apparences du pouvoir se proposent de céder, une Fois encore, aux « nuisibles » de la chasse en autorisant le tir des tourterelles des bois, espèce en voie de disparition.

Pour se moquer du monde, le pouvoir Macroniste offre un quota de 17000 tourterelles aux tueurs agréés.

Qui va compter les oiseaux dans les sacs des braconniers ?

La fédération nationale des chasseurs, grande gestionnaire de la nature, admet que l’espèce se porte  mal, mais comme la chasse n’y est pour rien, ils peuvent tuer ce qui reste de tourterelles.

Raisonnement débile et malhonnête !

Qui est responsable ?

L’idiot de village qui tue les oiseaux ?

Non, c’est Macron le seul responsable, avec son entourage de veneurs, de ministres tauromaniaques, l’incorrigible ennemi de la cause animale, grand maître du langage menteur affirmant sans cesse l’inverse de ce qu’il fait.

A quoi sert un secrétariat d’état à la biodiversité lorsqu’on cède tout aux derniers arriérés ?

Gérard CHAROLLOIS

https://www.ecologie-radicale.org/

 

site web Internet Chasse à la tourterelle des bois : la France tente de pigeonner l’Europe – LPO le 24 juillet 2020