Loup en France, toujours plus en danger: une étude scientifique publiée en mars 2017

Ois Nat, le 13 avril 2017 –

 

En avril 2016, le MEEM a commandé au MNHN et à l’ONCFS une expertise scientifique collective sur le devenir de la population de loups en France. Puis en octobre 2016, le ministère demande un complément au MNHN, concernant les aspects sociologiques, culturels et ethnologiques de la présence du loup en France.

 

Vous trouverez la publication de ces deux expertises sur le site du Muséum-Service du Patrimoine Naturel :

web Publication de l’expertise scientifique collective sur le loup en France

 

voici un extrait de la conclusion:

« La « cassure » observée dans la courbe d’évolution des effectifs correspond dans sa temporalité au changement de politique de gestion de l’espèce, une politique qui a vu depuis 3 ans le nombre réalisé de prélèvements dérogatoires passer de quelques individus à presque une quarantaine chaque année. Si cette politique devait entrainer une stabilité des effectifs elle induirait l’impossibilité d’atteindre les objectifs de viabilité génétique à long terme au sein du seul territoire français.[…] En conclusion, la viabilité et le devenir de la population de loups en France restent logiquement dépendants de la stratégie de conservation de l’espèce. […] A partir de travaux récents en écologie de la faune et en sciences sociales, Bergstrom (2017 et articles associés) suggèrent que les méthodes non létales pour réduire les dégâts sur les troupeaux seraient plus efficaces et plus justifiables que les tirs de prédateurs. »

 

Au rythme où vont les tirs, la population de loup en France est en danger et les méthodes alternatives non tuantes sont encore la meilleure solution pour protéger les moutons…et pourtant, royalement le ministère de l’environnement envisage l’abattage de 4 loups supplémentaires au plafond des 36 loups déjà tués!

 

web Communiqué de presse de Cap Loup: Royal s’acharne contre les loups!

 

SOS loups

Début avril 2017, un 36ième loup abattu ce qui fait 46 loups morts connus en France pour l’année 2016-17! le « plafond » fixé par l’état est atteint  mais la tuerie continue…Si le loup pouvait nous parler, il nous dirait: « Les élections m’ont tué ».