Vague de froid: Ois Nat demande l’arrêt de la chasse

Ois Nat, le 30 janvier 2016 –

 

Nombreux sont ceux qui d’entre nous s’inquiètent de l’état de la faune sauvage au regard de l’épisode de neige et de froid que nous traversons dans les Vosges. Certes c’est l’hiver mais un hiver avec des températures largement négatives (-10 à -15°) qui durent depuis plusieurs semaines, une couche de neige gelée qui ne fond pas et s’ajoute la chasse!

 

Le Préfet a pris un arrêté suspendant la chasse de certaines espèces d’oiseaux pour une période de 10 jours (suspension de la chasse sur tout le département pour les espèces turdidés, colombidés, limicoles, anatidés, rallidés, alaudidés, du 20 au 29 janvier 2017). Nous saluons cette décision conforme à la circulaire ministérielle, mais Oiseaux Nature et le GEML (Groupe d’Études des mammifères de Lorraine ) ont demandé que cet arrêté soit étendu à l’ensemble de la faune sauvage, espèces chassables (renards, cerfs, chevreuils, sangliers, blaireaux, d’autres mustélidés, les corvidés…).

Chez les mammifères les réserves de graisse qui leur permettent de survivre s’amenuisent alors que la nourriture se fait rare ou difficilement accessible sous la neige gelée. La faim les tenailles et ils n’hésitent à se mettre à découvert. Alors que la faune sauvage est fragilisée, les traces laissées dans la neige lors des déplacements rendent les animaux encore plus vulnérables face aux chasseurs, qui n’hésitent pas en plus des chiens, à utiliser voitures, téléphones (peut-être bientôt drones) pour traquer ces pauvres bêtes.

Que dit la loi: en résumé la chasse est interdite par temps de neige, sauf si le Préfet le prévoit dans le plan de chasse de la saison en cours; et c’est le cas dans les Vosges! Cependant les recommandations du ministère de l’environnement précisent que cette « autorisation » peut être levée lorsque les conditions météorologiques  » sont susceptibles de provoquer ou de favoriser la destruction du gibier ». Les conditions climatiques qui conduisent à agir sont: des températures minimales très froides, inférieures à -5°C et un gel continu sans dégel diurne durant 2 jours consécutifs et avec des prévisions météorologiques de prolongation de la situation sur 5 jours. Cette décision peut être prise rapidement par le Préfet après consultation de la fédération départementale des chasseurs, un représentant départemental de l’ONCFS et un représentant d’une association de protection de la nature.

 

Renard hivernal © Nicolas Hélitas

Renard hivernal © Nicolas Hélitas

 

La ligne téléphonique de la préfecture avec les associations de protections de l’environnement étant sans doute gelée nous avons écrit au Préfet pour qu’il suspende la pratique du loisir chasse à l’ensemble des animaux, espèces chassables. Nous espérons que ce dernier entende notre appel à un minimum de bon sens et de compassion pour la faune sauvage.

Alors que vous êtes nombreux à constater la raréfaction des oiseaux dans votre jardin, dans les parcs, ce qui n’est qu’un triste aperçu de l’effondrement de la biodiversité alors que les associations de protections de l’environnement déploient beaucoup d’énergie pour sauver ce qui peut encore l’être, il est intolérable que d’autres tuent pour leur loisir ce qu’il reste de notre patrimoine sauvage.

 

La faune sauvage souffre du froid - Actu 88 26-01-2017

web La faune sauvage souffre du froid – Actu 88 du 26 janvier 2017

 

A ce jour nous n’avons pas de réponse du préfet, celui ci a pourtant pris un deuxième arrêté prolongeant l’arrêt de la chasse jusqu’au 5 février pour permettre aux oiseaux l’accès à la nourriture!

pdf AP du 19-01-2017 n°039-2017-DDT Vosges suspension de la chasse oiseaux vague de froid du 20 au 30 janvier 2017

pdf AP du 27-01-2017 n°043-2017-DDT Vosges prorogation suspension de la chasse oiseaux du 30 janvier au 5 février 2017

 

La chasse par temps de neige