PÉTITION – crise du C19: un peu de répit pour la nature et pour la faune sauvage ?

Ois Nat, le 31 mars 2020 –

 

Malgré le contexte quelque peu anxiogène dans lequel nous vivons, Ois-Nat s’efforce de rester vigilante concernant le dramatique effondrement de la biodiversité.

Nous estimons que ce sujet vital n’est toujours pas pris au sérieux par nos décideurs.

Nous  répondons au mieux quand nous sommes sollicités

 

Nous relayons cette pétition:

Alors que des citoyens se font verbaliser pour avoir porté une assistance vitale à des animaux, des chasseurs bénéficient de dérogations injustifiables scientifiquement pour nourrir ou tuer des sangliers, détruire des oiseaux ou d’autres espèces jugées indésirables. L’ASPAS se joint aux associations Crow Life et AVES pour demander l’arrêt immédiat de cette justice à deux vitesses.

site web Internet ARNAQUES AU CONFINEMENT : STOP AUX DÉROGATIONS POUR LES CHASSEURS ! – ASPAS-AVES -CROW LIFE – Mars 2020

 

Pétition arnaque au confinement

 


 

Ois Nat, le 29 mars 2020 –

Sur ViàVosges:

 

Un mal pour un bien – Journal du 26 mars 2020

Covid 19 oblige: le confinement et le ralentissement de multiples formes de pollution semble avoir des effets positifs sur l’environnement, mais cela reste à relativiser.
Témoignage du naturaliste et membre d’Oiseaux-Nature 88 Claude Maurice

 

 


Ois Nat, le 24 mars 2020 –

 

Nature Coronavirus Cette pause permettra aux oiseaux de se reproduire sans être perturbés - Vosges Matin 24-03-2020

 

pdf Nature – Coronavirus – Cette pause permettra aux oiseaux de se reproduire sans être perturbés – Vosges Matin 24-03-2020

 

Voir aussi l’article de l’ASPAS:

site web Internet 48h après le début du confinement : plus de chasse ni de piégeage ! – ASPAS le 19-03-2020

 

Et le communiqué du Président de la FNC : http://chasseurdefrance.com/nouvelles-mesures-precaution/

« Chers amis chasseurs,
La situation des mesures à appliquer évolue chaque jour.
Suite à mon premier communiqué, qui avait été validé par le ministère, de nouveaux changements entrent en action dès aujourd’hui.
Évidemment, même pendant une crise majeure comme celle que nous vivons, l’écologie punitive continue son travail politique contre les ruraux et la chasse en général, en faisant le siège du ministère de l’écologie.
A noter aussi que de nombreux chasseurs y vont de leur interprétation personnelle des recommandations. Bref un beau bordel général, et des gens qui se posent beaucoup de questions au regard de cette cacophonie.
Je vous demande donc de vous référer uniquement aux communiqués généraux de la FNC, et bien sûr aux décisions prises au final par votre fédération départementale.
Pour revenir aux changements :
– Vous pouvez toujours aller nourrir seul vos animaux qui ne se trouvent pas sur votre lieu de résidence, comme les chiens, les chevaux, les appelants… Vous devez alors vous munir de votre attestation dûment remplie, et de votre permis de chasser.
– Toute action de régulation ou de chasse est dorénavant interdite.
– Le piégeage et le gardiennage sont dorénavant interdits.
– L’agrainage du petit gibier, ou des sangliers est dorénavant interdit.
Mes chers amis, je vous redemande la plus grande prudence, et de faire le maximum pour que le virus cesse sa propagation le plus rapidement possible.
Chacun peut également choisir de rester chez soi s’il n’y a pas d’urgence, c’est au final la meilleure solution.
Bien sûr beaucoup de questions restent en suspend, comme les dégâts occasionnés aux cultures, et le paiement de ceux-ci dans quelques mois. Il est évident que vu les dernières décisions prises, les fédérations et les chasseurs ne pourront être mis à contribution.
Je voudrai également vous demander de ne pas répondre aux abrutis de l’écologie punitive, de l’anti-spécisme et des pseudos naturalistes qui vous traînent dans la boue sur les réseaux sociaux. Cette période troublée révélera les côtés les plus sombres de l’espèce humaine, mais ne rentrez pas dans la surenchère, nous réglerons tout cela après la crise.
Je voudrais également remercier chaleureusement le personnel médical qui fait un travail remarquable pour combattre ce terrible virus, mais aussi toutes les forces de police et de gendarmerie qui font régner l’ordre, ainsi que tous les français qui continuent à travailler pour alimenter les autres en ressources essentielles. Sans eux, nous serions déjà plongés dans une guerre civile.
Je demande aussi à chaque président de société, d’ACCA ou de chasse privée de prendre contact avec le maire rural de sa commune. Notre réseau peut venir en soutien à ces maires pour aider dans nos communes désertifiées les plus faibles. La solidarité reste une valeur majeure des ruraux et des chasseurs, alors si il faut aider n’hésitez pas à le faire, mais uniquement sur ordre des maires de nos communes, et en respectant scrupuleusement les mesures barrières.
Bon courage à tous !
Amitiés en Saint Hubert !
Willy SCHRAEN »

Affiche un monde sans chasse c'est la nature qui revit