Le dérangement et le prélèvement de la faune sauvage (en particulier des espèces sensibles) dans les Vosges, ÇA SUFFIT!

Ois Nat, le 8 janvier 2020 –

 

Enduros, prélèvements, ramassages, agrainage des sangliers, élevages des cerfs, perturbation des milieux de vie par des chiens, détonations répétées, circulations des 4×4 en toute saison sur des voies interdites (fort justement) à la circulation des véhicules motorisés…

Dérangement de la faune sauvage ça suffit!

…La liste est longue des dérangements qui mènent à la destruction de la faune sauvage dans les forêts vosgiennes, , en particulier des espèces sensibles et emblématiques comme la Gélinotte des Bois et le Grand Tétras.

 

Oiseaux Nature – qui travaille notamment à tenter de faire survivre les derniers Tariers des Prés – écrit au préfet au sujet de la situation extrêmement critique de la Gélinotte des Bois et du Grand Tétras dans les Vosges :

-Question : quelles mesures vont être prises par l’état pour sauver les deux espèces citées plus haut?

-Nos propositions de premières mesures rapides et efficaces, à prendre par l’état : Ne plus accorder d’autorisations pour enduro «moto verte» dans les Vosges, ne pas accorder d’autorisation pour le prélèvement d’œufs de Gélinotte des Bois en vue d’élevages en captivité.

pdf Lettre de Oiseaux Nature 02-01-2020 au préfet des Vosges concernant le dérangement des trétraonidés

Lettre de Oiseaux Nature 02-01-2020 au préfet des Vosges concernant le dérangement des trétraonidés-1   Lettre de Oiseaux Nature 02-01-2020 au préfet des Vosges concernant le dérangement des trétraonidés-2  Grand Tétras - Dessin Catherine Bernardin