Etudes

 

Rousserolle turdoïde © Nicolas Hélitas

Rousserolle turdoïde © Nicolas Hélitas

 

Études et suivis ornithologiques

Janvier 2015 mises à jour Janvier 2017, mai 2017, octobre 2020

 

Oiseaux Nature participe à des programmes scientifiques d’études et de suivis de population d’oiseaux.

Voici une présentation de ces programmes:

 

  • Participation à la mise en place du suivi de la cigogne noire Jeanne, née dans les Vosges
  • Suivi hivernal d’une population de turdidés
  • Programme STOC-capture
  • Suivi d’une population de Martinets
  • Programme STOC-EPS
  • Etude concernant le moineau domestique
  • Comptage des oiseaux d’eau
  • Suivi de la nidification du faucon pèlerin et du grand-duc
  • Quelques articles

 


Participation à la mise en place du suivi de la cigogne noire Jeanne, née dans les Vosges

En juin 2018, une cigogne noire « vosgienne », née dans l’année, a été capturée, baguée puis relâchée avec la participation financière de Oiseaux Nature.

Vous pouvez retrouver des informations concernant sa migration et  sa reproduction sur le site Coordination Nationale Réseau Cigogne Noire ONF LPO / mot clé « Jeanne »

Bientôt d’autres nouvelles…

Bientôt une photo de Jeanne

 

Suivi hivernal d’une population de turdidés

Un verger, des pommes qui subsistent sous la neige, ça devient rare ! Dans ce verger de Raon aux Bois, des « piéges » ! Surveillés de très près. Des merles, des grives sont capturés, mesurés, pesés, bagués, relâchés, recapturés souvent plusieurs fois dans la journée.

425 manipulations pour l’hiver 2009/2010 dont 173 nouvelles bagues posées. Début 2012, il fait froid et 82 litornes ont été marquées. Pas de captures en 2013-2014 pour cause d’absence totale de pommes et d’absence totale d’oiseaux (comme de froid et de neige d’ailleurs !). Les hivers se suivent, les données s’accumulent et nous apprennent beaucoup.

 

Le plumage nous indique un merle de 2 ans

 

Programme STOC-capture

STOC = Suivi Temporel des Oiseaux Communs par capture-recapture-baguage
Ce programme scientifique d’étude des populations d’oiseaux s’effectue pendant la période de reproduction, au printemps depuis 2003 à Raon aux Bois.
Sur 43 espèces, la fauvette grisette est l’espèce la plus capturée. Elle est classée « quasi vulnérable » (NT) sur la liste rouge des oiseaux nicheurs en France.

 

Un râle d’eau lors du baguage Ois Nat-2014

Suivi d’une population de Martinets

Depuis 2007, de nombreux martinets sont bagués et contrôlés par la suite, dans la colonie de Raon aux Bois dans les Vosges.

L’opération se pratique surtout de nuit et permet de collecter de précieuses informations : sur la taille et la réussite des nichées, sur la fidélité des adultes aux lieux de reproduction et à leurs partenaires, sur leur longévité… Il a fallu pour cela, confectionner des nichoirs adaptés avec une petite trappe d’accès. Ces travaux de recherche s’effectuent sous l’égide du CRBPO

Centre de Recherche par le Baguage des Populations d’Oiseaux

 

Un jeune martinet bagué dans son nichoir vitré

 

Un reportage au sujet de la colonie de Martinet à Raon aux Bois:

 

Programme STOC-EPS

STOC EPS = Suivi Temporel des Oiseaux Communs par Echantillonnage ponctuel Simple
Des naturalites bénévoles au sein de l’association Oiseaux Nature inventorient des populations d’oiseaux sur trois sites: Le Tholy, Saint Nabord-Les Breuchottes et Epinal-Deyvillers.
Ces programmes permettent au CRBPO, de recueillir de précieuses informations afin d’étudier l’évolution des effectifs dans chaque espèce étudiée.

Le recensement des oiseaux va reprendre dans les forêts Vosgiennes – Oiseaux-Nature – Vom du 28-04-2013

Bilan STOC 1989-2019:

Le programme STOC existe depuis 1989. Les tendances des espèces étudiées sont ainsi connues et le graphique ci-dessous présente le bilan de l’évolution de populations d’oiseaux en fonction de leurs milieux de vie depuis 1989 jusque 2019. (Vigie- Nature).

Résultats du programme stoc 1989-2019 - Vigie Nature

« Les tendances 2019 ont été calculées pour toutes les espèces pour lesquelles suffisamment de données étaient disponibles.  Cela a permis de calculer également les tendances pour l’ensemble des espèces communes, et pour des groupes d’espèces, généralistes ou spécialistes de certains habitats. Entre 1989 et 2019, les effectifs des oiseaux communs dans leur ensemble ont diminué de 15%. La chute la plus importante concerne les oiseaux spécialistes des milieux agricoles (-38%), tandis que les oiseaux généralistes, pouvant vivre dans des milieux très variés, de la ville aux forêts et aux plaines céréalières, ont augmenté de 22%.

Attention : les valeurs présentées ici correspondent à la pente de la droite de régression des courbes, et non à la différence entre la valeur de 1989 et celle de 2018. » http://www.vigienature.fr/fr/observatoires/suivi-temporel-oiseaux-communs-stoc/resultats-3413

site web Internet Menaces sur le vivant : Quand la nature ne peut plus suivre – ONB/OFB 2018

Des raisons et des conséquences de l’hécatombe des oiseaux en Europe – article paru dans Le Monde 04-11-2014

 

Etude concernant le moineau domestique

Le Centre d’Etudes Biologiques de Chizé (CEBC-CNRS) a développé en 2013 en coopération avec le CRBPO et l’ensemble des bagueurs volontaires, un projet sur le moineau domestique. Un des quinze sites de lieu d’étude se situe à Raon aux Bois.

Le moineau domestique est une espèce qui connait un fort déclin dans de nombreuses villes européennes. Or les raisons de ce déclin sont encore mal connues. Ce projet porte sur la compréhension de l’effet de l’urbanisation sur la faune dont le moineau, et donc sur la qualité de vie dans l’environnement urbain. Le moineau domestique constitue une « des espèces sentinelles ». Leur étude pourra permettre de comprendre l’impact du stress et de la pollution engendrés par un mode de vie urbain sur la physiologie du moineau et ainsi, par extension, sur l’homme.

Lisez notre fiche :

Le moineau victime du progrès-Oiseaux-Nature/Vom du 21-12-2010

 

Comptage des oiseaux d’eau

Des naturalistes bénévoles de l’association Oiseaux Nature contribuent aussi aux dénombrements des oiseaux d’eau hivernant pour le compte De Wetland International, afin d’avoir des éléments pour la protection des zones humides et la gestion durable de celles-ci. Les lieux de comptage sont les lacs de Gérardmer, Longemer, Retournemer, Puthières, Bouzey, Remiremont et sur le domaine Public Fluvial Moselle.

 

Grande aigrette

 

Voir aussi cet article de presse:

Je compte les oiseaux depuis 1996 – Vom 13-11-2017

 

 

Suivi de la nidification du faucon pèlerin et du grand-duc

 

Voir notre revue Le Troglo:

Le Faucon pèlerin nicheur à Saint Amé – Numéro 122-Septembre 2014

Mon ami Bubo, prince de la nuit – Numéro 123-Février 2015

 

 

Quelques articles:

Les oiseaux des campagnes disparaissent à une vitesse vertigineuse

Stop au massacre des oiseaux familiers !

Menaces sur la biodiversité

A la recherche de l’oiseau perdu

Les oiseaux des jardins, peu nombreux aux mangeoires cet hiver

VIDEOS : «Une tranche de vie de famille» d’un couple de Grèbes huppés et d’un couple de Foulques macroules

Alerte : Le déclin des oiseaux nicheurs se poursuit en France

Trafic et braconnage des oiseaux familiers: le chardonneret élégant

La Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs lance une alerte.

Roitelet huppé bagué

 

 

Alouette lulu

 


 

Études et suivis naturalistes

en-construction A suivre…

à bientôt!

Site de Villoncourt, inventaire faunistique et floristique

Forêt de Darnieulles

Réserve du Domaine Public Fluvial pour les rivières Moselle et Meurthe

Plan « Biodiversité » à Epinal

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) du « Pays de la Déodatie »

Étude concernant le Tarier des près

Tourbières du Tholy: protection des tourbières du Rain Brice et de la Goutte Villemain

PNR aux sources de la Saône et de la Meuse