Le renard

 

Renard hivernal © Nicolas Hélitas - Cliquez sur l'image pour visiter son site

Renard hivernal © Nicolas Hélitas

Page mise à jour en novembre 2020

Depuis bien longtemps les naturalistes tirent la sonnette d’alarme :

Déjà en 1996, deux spécialistes de la biologie du renard, C. Rivals (Université de Toulouse) et M. Artois (Laboratoire d’Etudes sur la pathologie des animaux sauvages de Malzéville), exposaient les conclusions auxquelles ils étaient parvenus :
Depuis toujours le renard est considéré comme un nuisible. Cette opinion est maintenant battue en brèche grâce aux études des zoologistes et éthologues : chaque renard est le destructeur de quelques milliers de rongeurs par an, particulièrement nuisibles, et de quelques lapins et volatiles le plus souvent maladroits ou malades. Dans l’équilibre du milieu, il participe donc tout naturellement à la lutte pour la vie, à la sélection des meilleurs et à l’élimination des faibles, des malades et des morts, évitant pullulation ou épidémies. Ce rôle de « policier sanitaire » a été maintes fois souligné, y compris par les plus grands chasseurs.
Bulletin de l’institut National de Recherche Agronomique (INRA) n°29, décembre 1996.

… en 2021 le renard est toujours sur la liste des soi-disant  espèces susceptibles d’occasionner des dégâts, anciennement espèce dite « nuisibles ».

 

Sur cette page vous allez trouver les articles suivants:

  • Inutilité de la chasse et du piégeage : Les renards ne prolifèrent pas, ils nous rendent service
  • Apprendre à protéger son poulailler du renard
  • Pour aller plus loin dans la connaissance des renards et leur protection
  • Exposition : « Renard je suis, renard je vis… »

 

Je suis renard

 


 

Inutilité de la chasse et du piégeage : Les renards ne prolifèrent pas, ils nous rendent service.

 

L’inutile acharnement sur les renards

Image FB Collectif Renard Grand Est

Voir nos rubriques sur la page « Chasse et piégeage »:

Les espèces susceptibles d’occasionner des dégâts

Le piégeage, une pratique barbare et cruelle

Les bénéfices procurés par les renards, bien des éleveurs et agriculteurs en sont persuadés avec une protection efficace du poulailler, des élevages. Une coopération intelligente et efficace entre homme et nature existe depuis de nombreuses années! Et pourtant, drame de l’ignorance et de la bêtise,  en conseillant de tuer, de piéger, les chasseurs/piégeurs ne rendent-pas service aux agriculteurs. Les faits nous prouvent le contraire: Un autre renard prend la place d’un renard tué et ainsi de suite…Lisez la suite et vous comprendrez, l’intérêt à obtenir la protection du renard.

 

 

Un renard mort merci les gars signé les 6000 souris que le renard s'apprêtait à manger dans l'année - ©La Hulotte

Image © avec l’aimable autorisation de La Hulotte

 

Des cohabitations réussies avec le renard

En Suisse : où sont les problèmes ? Le canton de Genève, d’une superficie de 247 km2 héberge une population de renards conséquente. Depuis 1974, soit bientôt 50 ans, la chasse est interdite. Les biens «à risques» sont évidemment protégés au cas par cas et il n’y a pas de soucis.

site web Internet La chasse est interdite depuis 1974 dans le canton de Genève, devrions-nous suivre leur exemple? – Ouest France 21-10-2020

 

affiche renard- Conseil général du bas Rhin

 

Bruxelles et ses milliers de renards protégés : où sont les problèmes ? Le renard de ville est protégé en Région bruxelloise, ce qui en interdit la chasse et le piégeage par pièges et appâts.
De par son statut de mammifère indigène de la Région Bruxelles-Capitale, le renard est une espèce protégée. Vous ne pouvez ni le déranger, ni le déplacer, ni le capturer et encore moins le tuer. Vous pouvez toutefois agir.

site web Internet Le renard – Environnement-Brussels fiche mise à jour 20-11-2020

 

 

Depuis 2015, le renard n’est plus chassable au Luxembourg

« Presque aucune autre espèce animale en Europe n’éveille autant d’émotions que le renard roux. Les uns l’adorent car il symbolise la flatterie et la ruse, tandis que d’autres craignent qu’il ne propage maladies et parasites.
Certains se réjouissent de sa présence dans les villes et villages et vont même jusqu’à l’attirer avec de la nourriture, d’autres préfèreraient qu’il soit complètement éradiqué. Bon nombre de préjugés au sujet du renard sont basés sur l’ignorance humaine: il est temps de jeter une lumière objective sur cet animal sauvage célèbre, mais malheureusement souvent méconnu, de diffuser les connaissances biologiques sur le renard roux et de rendre celles-ci accessibles au grand public. Tel est l’objectif principal de cette brochure. »

Le renard au Luxembourg - Ministère de l'environnement 2020

site web Internet Le renard – ANF/MNHN 06-04-2020 (ANF: Administration de la Nature et des Forêts au Luxembourg) : Brochure à télécharger

 

Photo © Jacques Vincent


 

Apprendre à protéger son poulailler du renard

 

Tout d’abord, protéger les volailles par une clôture de protection.

En haut de celle-ci, un retour de 40 cm incliné vers l’extérieur à 45° est très efficace contre le renard mais aussi contre les chats.

En bas, un retour du grillage dans le sol, même peu enterré, sur une largeur de 60 à 80 cm, est infranchissable… pour les chiens également.

Une clôture électrique vient éventuellement compléter ce dispositif mais n’est pas indispensable la plupart du temps.

Une autre méthode a également fait ses preuves : il suffit de mettre un vieux poste de radio branché sur une station qui diffuse de la musique dès la tombée du jour jusqu’au matin, la musique empêchera tout renard d’approcher, même s’il elle est diffusée sur une tonalité très basse, nos amis goupils sont bien trop méfiants que pour s’aventurer dans les parages !

Des conseils sur le site Natagora.be:

pdf Comment protéger mon poulailler des attaques du renard ? Natagora

 

L’Institut Bruxellois de Gestion de l’Environnement (IBGE) a réalisé un prototype de poulailler anti-renard dans une commune à forte densité de renards en Région bruxelloise.

« La basse-cour expérimentale a été testée en région bruxelloise. Pas une seule poule mangée ! L’expérience est on ne peut plus sérieuse. Durant deux ans, le service Espaces Verts de l’Institut bruxellois de gestion de l’environnement (IBGE) a testé un prototype de poulailler anti-renards. Des poulets ont été installés dans cet enclos, monté dans le domaine de l’Institut horticole de l’IBGE, à la frontière entre la commune d’Auderghem et du parc de la Woluwe. C’est dans cette zone que la plus forte concentration de renards est enregistrée en région bruxelloise. L’expérience a parfaitement fonctionné : les renards sont venus voir mais n’ont pas pu entrer. Tous les poulets sont sains et saufs. »

 

Un poulailler à l’épreuve des renards – Domaine des silex

 

Sur ce livret encore d’actualité vous trouverez des conseils de façon à bien utiliser les clôtures pour se protéger de la faune sauvage mais aussi pour éviter que ces clôtures soient des causes d’accident pour les animaux sauvages:

site web Internet Clôtures de protection en agriculture contre la faune sauvage – AGRIDEA Mai 2006

A lire aussi l’extrait de la brochure « Mieux connaître le renard » rédigée par le Dr. Vétérinaire Brochier et éditée par le cabinet du Ministre de l’Environnement, des Ressources naturelles et de l’Agriculture pour la Région wallonne (brochure épuisée):

pdf Prédation sur les volailles: Quelques précautions susceptibles de l’éviter – Ministère de l’Environnement de la région Wallonne – 2008

Visitez ce site Internet Suisse qui donne des conseils concernant le « renard urbain », sachant que la législation peut être différente en France et dans les communes:

Guide: Des renards dans notre voisinage – vivre avec un animal sauvage

 


 

Pour aller plus loin dans la connaissance des renards et leur protection :

 

Une multitude d’informations scientifiques et grand public sur le site du collectif Renard Grand Est:

logo © Collectif Renard Grand Est

 Site Internet du Collectif Renard Grand Est

facebook Collectif Renard Grand Est

 

« Dans le sillage du Collectif Renard Grand Est, douze franc-comtois d’horizons différents se sont engagés pour défendre la cause du renard dans le département du Doubs. Agriculteur, naturalistes, enseignants, forestiers, photographes animaliers, informaticien, scientifique et même chasseur, tous partagent le même point de vue sur l’incohérence dont est victime ce prédateur.
Par l’information et la sensibilisation, ils souhaitent contribuer à réhabiliter l’espèce et mettront tout en œuvre pour obtenir son retrait de la liste des nuisibles en 2019. »

Logo Collectif Renard Doubs

site web InternetCollectif Renard Doubs

 

Image ASPAS - kit-renard    Protégeons les renards - ASPAS

Site Internet de l’ASPAS              site web Internet Protégeons les renards! – ASPAS

 

Image ONE VOICE – Rapport Renard

Le renard cet être unique au Monde – Rapport One Voice – Novembre 2017

 

logo RAC

Fiche Renard sur le site du Rassemblement pour une France sans Chasse (RAC)

 

Dessin © Nicolas Meignan

 

Renardeaux © Fabrice Cahez
Photos © Fabrice Cahez

 


 

Exposition : « Renard je suis, renard je vis… »

 

Nous mettons à votre disposition une superbe exposition sur le renard.

Cette exposition pédagogique a pour but de familiariser le jeune public et moins jeune avec le Renard Roux. Remarquable prédateur, le renard est encore trop souvent accusé, dans une longue tradition d’ignorance, de nombreux « méfaits » qui font de lui la victime de véritables tentatives d’éradication alors même que son rôle dans le maintien des équilibres écologiques n’est plus à démontrer.

14 panneaux de format 80 x 120 cm avec œillets de suspension

Cet outil pédagogique est à disposition des enseignants, associations, bibliothèques, personnes désireuses d’agir en faveur de la protection du renard.

 

Exposition Renard Conférence Vagney 2014     Exposition "Renard je suis, renard je vis…" à Thaon les Vosges du 12/10 au 14/11/2015   Exposition renard au collège de Plombière les bains - Mars 2021