Faut-il réintroduire des Grands Tétras dans les Vosges? La suite

Ois Nat, le 18 avril 2024

Sans aucun respect des animaux capturés en pleine période de reproduction pour être lâchés là où ils ne pourront ni survivre, ni se reproduire, l’autorisation préfectorale vient d’être donnée suite à la consultation publique.

Tout est résumé dans l’article de Vincent Munier sur sa page FB (extrait ci-dessous)…nous vous laisserons juge du bon ou mauvais usage des deniers publics, du greenwashing ou non, des qualités de naturalistes de terrains des élus qui à travers ce projet se découvrent une âme environnementale et dont le seul argument est de « ne pas rester sans rien faire », de certains personnels  administratifs qui ne font rien depuis des années et qui tout à coup se prennent d’une passion salvatrice pour une espèce pour laquelle les associations de protection de la nature et les naturalistes n’ont eu de cesse d’alerter, sans résultat, sur sa disparition. La biodiversité est en chute libre dans les Vosges et ailleurs et aucun décideur n’en prend la mesure. Pire, ces mêmes décideurs qui n’ont rien fait pendant des années s’auto-proclament grand défenseur de l’environnement font de ce projet une simple opération de communication parmi tant d’autres, sans se soucier du sort des oiseaux prélevés pour être relâchés dans un milieu qui ne leur est pas propice. Nous ne manquerons pas de diffuser les résultats de la consultation publique qui témoignera une fois de plus que les décideurs font des consultations publiques parce qu’ils y sont obligés et non pas parce qu’ils veulent prendre en compte l’avis des citoyens.

 


 

Ois Nat, le 6 mars 2024

Consultation concernant le projet d’introduction de Grand Tétras dans le milieu naturel

La population de Grand Tétras des Vosges est au bord de l’extinction, nul ne peut le contester…

Alors, à première vue, un projet de « renforcement » de cette population agonisante (pas plus de 5 individus, seulement des femelles semble-t-il)  peut sembler une excellente initiative.

Hélas, non !

  • Parce que la surface d’habitats favorables à cette espèce exigeante est très insuffisante ;
  • Parce que le massif vosgien connaît une fréquentation de plus en plus intense, en toutes saisons, et que malheureusement, beaucoup de nos semblables considèrent la nature comme un terrain de jeu, alors que le Grand Tétras est un oiseau farouche, qui a besoin de quiétude ;
  • Parce que les changements climatiques en cours modifient profondément la composition et la structure des forêts vosgiennes (l’avenir des sapinières est particulièrement incertain), et que le Grand Tétras est un oiseau du froid ;
  • Parce que les populations de sangliers et de cerfs sont bien trop importantes, même dans les forêts des Hautes-Vosges ! Les sangliers détruisent les nichées au sol, les cerfs abroutissent la myrtille, dont les baies sont indispensables au coq de bruyère ;
  • Parce que des millions d’euros ont déjà été dépensés depuis 30 ans, sans aucun effet sur la chute vertigineuse des effectifs de cet oiseau mythique…

Ce projet est avant tout politique : les élus veulent à tout prix que l’oiseau emblème du massif vosgien reste présent dans leurs forêts !

Oiseaux-Nature s’y oppose la mort dans l’âme (la disparition d’un des fleurons de notre faune est tragique !), parce que les conditions ne sont absolument pas réunies pour qu’il soit couronné de succès.

Nous pensons par contre qu’il est indispensable de préserver et d’améliorer la qualité des habitats qu’il a fréquentés, au bénéfice d’autres espèces forestières menacées, et bien sûr d’assurer leur quiétude.

Participez à la consultation du public, vous pouvez vous inspirer de nos arguments, plus largement développés dans les deux documents à télécharger ci dessous.

site web Internet Consultation du public du 4 mars au 24 mars, en application de l’article L.123-19-2 du code de l’environnement sur la demande d’introduction dans le milieu naturel de Grand Tétras dans le département des Vosges par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges.

La consultation est ouverte du 4 au 24 mars

N’oubliez pas de préciser dans votre message : « je m’oppose à ce projet d’introduction dans le milieu naturel de Grand Tétras dans le département des Vosges », et envoyez nous une copie de votre message à oiseauxnature@free.fr .

Merci d’avance.

Nos arguments:

pdf Bilan des actions Grand Tétras dans le massif vosgien – Oiseaux Nature – Mars 2024

pdf Avis association Oiseaux-Nature pour la consultation du public renforcement Grand Tétras – Mars 2024

Grand tétras et gélinottes des bois en danger dans les Vosges


 

Ois Nat, le 21 janvier 2024

La préfecture annonce envisager la poursuite du renforcement du Grand tétras dans les Hautes Vosges, malgré les avis défavorables. La réaction de Oiseaux Nature:

« ...Claude Maurice, membre de l’association Oiseaux Nature 88, dénonce l’entêtement des acteurs mobilisés sur ce projet. « C’est gaspiller de l’argent public pour verdir l’action des pouvoirs publics. »
Ce bénévole naturaliste fait partie des opposants à la réintroduction du grand tétras. « Cet oiseau est considéré comme un objet. On sait qu’il ne pourra pas survivre dans le département des Vosges. Aller en capturer en Norvège, dans des conditions difficiles, cela va occasionner un stress mortel. Et les relâcher en milieu hostile qui n’est plus apte à les accueillir aujourd’hui, c’est inacceptable. …Sans compter les activités touristiques dans le secteur, jugées incompatibles avec les actions de préservation de biodiversité par Claude Maurice. … »

site web Internet Réintroduction du grand tétras : la préfecture des Vosges « envisage » des lâchers au printemps – France Bleu le 21 janvier 2024


Ois Nat le 23 mars 2023, mise à jour le 1er juillet 2023

Après l’avis défavorable du Conseil Scientifique du Patrimoine Naturel du Grand Est, à son tour le Conseil National de la Protection de la Nature donne lui aussi un avis défavorable au renforcement des populations de grand tétras dans les Vosges.

Le Conseil national de la protection de l’environnement (CNPN), l’instance gouvernementale chargée d’apporter une expertise technique et scientifique sur les questions de biodiversité, a rendu son avis défavorable en février dernier. Il encourage toutefois les acteurs du territoire à poursuivre leur travail afin de trouver «les meilleures voies possibles à la réduction drastique et pérenne des pressions exercées sur les écosystèmes fragiles concernés».

site web Internet  Grand tétras : le Conseil national de la protection de la nature défavorable à de nouvelles introductions dans les Vosges – Vosges télévision le 23 Mars 2023

L’avis du CNPN:

site web Internet AVIS DU CONSEIL NATIONAL DE LA PROTECTION DE LA NATURE – Séance du 24 février 2023 – Demande d’autorisation d’introduction dans le milieu naturel de Grand Tetras dans le département des Vosges

 

Voir l’article dans le Troglo pour les adhérents:

Logo Troglo Oiseaux-Nature 3kb Faut-il renforcer la population de grand tétras du massif vosgien? Le Troglo n°144 de juin 2023 page 36

* Renforcement = Le renforcement de population ou augmentation est une pratique de la conservation ou de la restauration biologique, qui consiste à augmenter le nombre d’individus dans une population faible (ou en déclin) d’une même espèce souvent menacée, généralement sur un site donné, et au sein de l’aire de répartition naturelle de l’espèce. https://fr.wikipedia.org/wiki/Renforcement_de_population


Ois Nat, le 14 mars 2023

Malgré les alertes et les mises en garde concernant le projet de renforcement des populations de grands tétras dans les Vosges, malgré l’avis défavorable du Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel, l’état et le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges persistent et signent:

pdf Communiqué de presse – État – PNRBV – Projet renforcement Grands Tétras Vosges – 8 mars 2023

site web Internet Avis du Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel du Grand Est du 7 février 2023

 

Notre position:

L’association Oiseaux nature estime ainsi dans un communiqué que ‘‘le Grand Tétras est moribond dans les Vosges, qui aurait pu s’en douter ? Pour faire croire qu’il agit, l’Etat veut en relâcher à grand frais, comme les chasseurs lâchent des perdrix. Opération totalement irréaliste… Explications. Le Grand tétras est une espèce boréale très sensible au dérangement et très exigeante. Il ne peut vivre que dans une vieille forêt de qualité et en bonne santé. Les causes de l’effondrement des populations vosgiennes, nombreuses, sont en cours d’aggravation. Le milieu de vie peuplé par tétras et gélinottes il y a encore quelques décennies se dégrade profondément de multiples façons : chaos climatique, avec canicules et absence d’enneigement prolongé incompatibles avec la survie d’une espèce boréale; croissance exponentielle du public dans les forêts, de jour comme de nuit, souvent motorisé ou en quête de champignons, de myrtilles ou simplement de grand air; surpopulation artificielle de sangliers nourris par les chasseurs et poursuivis à l’aide de chiens en battues; ouverture de pistes forestières associées à exploitations mécanisées jusque dans les endroits reculés avec élimination des arbres âgés… une liste est loin d’être exhaustive.

site web Internet  Réintroduction du grand tétras : avis défavorable du Conseil scientifique du patrimoine naturel – Vosges Télévision le 7 mars 2023

 

L’avis de Michel Munier via un post de Vincent Munier:

 

et nous relayons la position de l’association SOS Massif des Vosges:
site web Internet  « La science et les scientifiques, ça commence à bien faire » !!!

 


Ci dessous quelques articles sur nos actions concernant le Grand Tétras dans les Vosges:

 

Ois Nat, le 14 mai 2022

Face à nos alertes arrive une solution! La réintroduction rapide…pardon le renforcement de la population de grand tétras…dans un habitat qui ne lui est pas favorable, cherchez l’erreur.

Depuis des années le groupe Tétras Vosges dont fait partie Oiseaux Nature alerte sur la disparition imminente du Grand Tétras des belles forêts Vosgiennes. Certains préconisent le renforcement* de cet oiseau emblématique, Oiseaux Nature explique pourquoi cette mesure qui certes semble intéressante à première vue, est « vouée à l’échec ». En cause le dérangement auquel on n’apporte pas de solution:

site web Internet Laissez faire la nature! Vosges Télévision du 10 mai 2022

pdf Oiseaux Nature dénonce un projet de réintroduction du Grand Tétras – Vosges Matin 10-05-2022https://www.vosgesmatin.fr/culture-loisirs/2022/05/10/oiseaux-nature-denonce-un-projet-de-reintroduction-du-grand-tetras-voue-a-l-echec-et-trop-tardif

site web Internet Vidéo: Massif des Vosges : dérangement, habitat, réchauffement climatique… quelles sont les causes de la disparition du Grand Tétras ? Vosges Matin le 11 mai 2022

 


Ois Nat, le 24 mai 2021

Le déclin du grand tétras se poursuit dans le massif vosgien selon les résultats du suivi printanier – Vosges Matin le 21 mai 2021 https://www.vosgesmatin.fr/environnement/2021/05/21/le-declin-du-grand-tetras-se-poursuit-dans-le-massif-vosgien-selon-les-resultats-du-suivi-printanier

Le déclin du grand tétras se poursuit dans le massif - Vosges Matin 21-05-2021

 


Ois Nat,  février 2021

Le Groupe Tétras Vosges, le Conservatoire des Espaces naturels de Lorraine, Loana, le groupe avifaune ONF et Oiseaux-Nature travaillent en ce moment main dans la main à la mise en place d’un Plan d’Action pour le grand tétras. Un des objectifs majeurs : la préservation des habitats de cette espèce…et des autres espèces sauvage par la même occasion.

Que de monde cet hiver sur les Hautes Vosges ! Et hors des sentiers ! Les populations de tétraonidés sont au bord de l’extinction dans le massif. Que faire ?

Le Groupe Tétras Vosges (GTV), la LPO Grand Est et Oiseaux Nature alertent sur le dérangement de la faune sauvage du Massif Vosgien en particulier les grands tétras et les gélinottes des bois, espèces déjà en grand danger et encore plus fragilisées en cette période de vacances avec l’enneigement important du massif, la fermeture des remontées pour le ski alpin et cette période inhabituelle (confinement et pandémie) qui donne d’autant plus envie de s’évader. Tout cela provoque une grande fréquentation du Massif Vosgien. le dérangement devient une cause majeure de destruction involontaire, inconsciente du Grand tétras en hiver, puis pendant la nidification.

Un communiqué a été envoyé aux médias qui ont répondu présents.

 

-Faune-flore : attention où vous mettez les pieds en hiver sur le massif – Publié le Vendredi 12 Février 2021 sur ViàVosges :

En hiver, rester sur les sentiers balisés n’est pas qu’une question de sécurité mais aussi de respect de la biodiversité. Alors que les vacances scolaires d’hiver ont débuté depuis quelques jours*, trois associations environnementales – LPO Grand Est, Oiseaux Nature et le Groupe Tétras Vosges – tirent la sonnette quant à la fréquentation du massif vosgien vis-à-vis de la faune et de la flore en cette période hivernale.
Les associations ont dressé le même constat : après le confinement du printemps 2020, grâce à une météo favorable, l’envie de grand air et sans doute des possibilités de loisirs plus restreintes , « la fréquentation du massif vosgien a été très importante, voire trop importante dans certains secteurs pour assurer la quiétude indispensable au respect de la faune et des milieux naturels ».
LPO Grand Est, Oiseaux Nature et le Groupe Tétras Vosges rappellent qu’en hiver « chaque fois que l’on quitte un itinéraire balisé ou un sentier pour évoluer au sein des écosystèmes, on entre sur des territoires habités par une faune déjà affaiblie par les conditions hivernales. Or actuellement, la fréquentation dans certains secteurs est devenue telle que certaines espèces qui trouvent en montagne leurs tous derniers refuges sont gravement menacées et risquent de disparaître à jamais des Vosges, victimes des stress répétés par notre inconscience ou notre absence de respect ».
Il convient donc tout simplement de respecter la réglementation des espaces protégés et de rester sur les chemins et itinéraires balisés pour limiter au maximum les nuisances : « Imaginez-vous un sanglier, un cerf, un loup ou un Grand Tétras qui traverserait votre chambre à coucher alors que vous êtes en train de dormir ? « .

 

-Dernières nouvelles d’Alsace:

La faune sauvage dérangée par les promeneurs - DNA 11-02-2021

Le grand tétras est au bord de l’extinction dans le massif des Vosges. L’essor de la raquette et du ski de randonnée pourrait lui porter, cet hiver, le coup de grâce.

À la veille des vacances de février, le Groupe Tétras Vosges (GTV), la Ligue pour la Protection des Oiseaux Grand Est et Oiseaux Nature appellent les promeneurs à ne pas déranger la faune sauvage dans ses habitats refuges. Il y va de leur survie

« Après le confinement du printemps 2020, la fréquentation du massif a été très importante, voire trop importante dans certains secteurs pour assurer la quiétude indispensable au respect de la faune et des milieux naturels. S’il est légitime de vouloir se ressourcer au grand air, il faut se souvenir que la nature est un patrimoine collectif à préserver et non un simple bien de consommation» À la veille des vacances de février, les associations redoutent une ruée vers les Vosges à une période où la faune est très vulnérable. « Actuellement, la fréquentation est devenue telle que certaines espèces sont gravement menacées et risquent de disparaître à jamais », précise encore un communiqué.

Parmi celles-ci, l’emblématique grand tétras, au bord de l’extinction, ou encore la gélinotte des bois. «Cela vaut aussi pour les grands mammifères affaiblis par les conditions hivernales, souligne Françoise Preiss, du GTV. À Noël on n’a jamais vu autant de fréquentation en forêt. Il y a de plus en plus de hors sentier de la part de raquettistes et de skieurs de randonnée, jusque dans les réserves naturelles. C’est comme si un sanglier traversait votre chambre à coucher alors que vous êtes en train de dormir. Ce stress affaiblit une faune déjà en déficit énergétique avec des conséquences sur sa reproduction ou la mort à la clé.»

C’est pourquoi les associations appellent les (néo)randonneurs à adopter une attitude responsable et respectueuse. «Contribuons les uns et les autres à préserver ce qu’il reste de biodiversité : respectons la réglementation des espaces protégés et restons sur les chemins !»

site web Internet La faune sauvage dérangée par les promeneurs – DNA le 11-02-2021

 

-Vosges Matin:

Trois associations de protection de la nature tirent la sonnette d’alarme par rapport à la surfréquentation des sentiers dans le Massif. La LPO, Oiseaux Nature et le groupe Tétras Vosges invitent les randonneurs à rester sur les sentiers.

« Imaginez un sanglier, un cerf, un loup ou un grand tétras qui traverse votre chambre à coucher alors que vous êtes en train de dormir. » C’est l’image choisie par trois associations de protection de la nature – la LPO Grand Est, Oiseaux Nature et le groupe Tétras Vosges – qui se sont associées et qui demandent, dans un communiqué, aux randonneurs de rester sur les sentiers. « Nos associations alertent, depuis de nombreuses années, sur l’effondrement de la biodiversité et sur la nécessité de modifier certains de nos comportements. En adoptant une attitude responsable et respectueuse, contribuons les uns et les autres à préserver ce qu’il reste de la biodiversité : respectons la réglementation des espaces protégés et restons sur les chemins  ! » expliquent-elles.

En effet, à chaque fois qu’on quitte un itinéraire balisé ou un sentier en hiver, on entre sur le territoire d’une faune déjà affaiblie par les conditions climatiques. La fréquentation de certains secteurs est devenue telle que certaines espèces comme le grand tétras , ou le lynx , victime d’actes de braconnage, sont gravement menacés dans le département des Vosges.

site web Internet Animaux sauvages dans le Massif : restons sur les sentiers pour préverser la faune – Vosges Matin le 13 février 2021

-Bonne attitude, bonne quiétude ! – Viavosges – le 19 février 2021:

Plus de 250 000 randonneurs fréquentent chaque année la réserve naturelle du Tanet-Gazon du Faing gérée par le Conservatoire d’espaces naturels de Lorraine, dont certains n’hésitent pas à sortir des sentiers balisés ou emprunter la zone de quiétude animale interdite toute l’année au public. Les associations de protection de la nature et la police de l’environnement n’ont de cesse de multiplier les actions de sensibilisation.

 

Dans le même temps le Groupe Tétras Vosges dont Oiseaux Nature est partenaire a écrit en vue des vacances scolaires, à la préfète de la région Grand Est et au commissaire à l’aménagement, au développement et à la protection du Massif des Vosges concernant la fréquentation accrue hors sentier sur le massif des Vosges afin que ces organismes effectuent une surveillance et informent sur le problème de dérangement du grand tétras:

pdf Courrier du GTV au Commissariat à l’aménagement, au développement et à la protection du Massif des Vosges – 08-02-2021

pdf Courrier du GTV à la Préfecture de la Région Grand Est Massif des Vosges 08-02-2021

 


Ois Nat, janvier 2020

En janvier 2020, Oiseaux Nature – qui travaille notamment à tenter de faire survivre les derniers tariers des Prés – écrit au préfet au sujet de la situation extrêmement critique de la Gélinotte des Bois et du Grand Tétras dans les Vosges :

Gelinottes et grand tétras-Oiseaux Nature écrit au préfet - Vosges Matin du 06-01-2020

Vosges Matin https://www.vosgesmatin.fr/culture-loisirs/2020/01/05/gelinotte-et-grand-tetras-oiseaux-nature-ecrit-au-prefet

site web Internet Vosges : « il faut sauver la gélinotte des bois » – France Bleu Sud Lorraine le 11 janvier 2020

-Question de Oiseaux Nature : quelles mesures vont être prises par l’état pour sauver les deux espèces citées plus haut?
-Nos propositions de premières mesures rapides et efficaces, à prendre par l’état : Ne plus accorder d’autorisations pour enduro «moto verte» dans les Vosges, ne pas accorder d’autorisation pour le prélèvement d’œufs de Gélinotte des Bois en vue d’élevage en captivité.

Lettre de Oiseaux Nature 02-01-2020 au préfet des Vosges concernant le dérangement des trétraonidés-1 Lettre de Oiseaux Nature 02-01-2020 au préfet des Vosges concernant le dérangement des trétraonidés-2

pdf Lettre de Oiseaux Nature 02-01-2020 au préfet des Vosges concernant le dérangement des trétraonidés