Le Groupe Tétras Vosges, LPO Grand Est et Oiseaux Nature appellent les vacanciers à préserver la faune sauvage dans le massif des Vosges

Ois Nat, le 19 février 2021 –

 

Plus de 250 000 randonneurs fréquentent chaque année la réserve naturelle du Tanet-Gazon du Faing gérée par le Conservatoire d’espaces naturels de Lorraine, dont certains n’hésitent pas à sortir des sentiers balisés ou emprunter la zone de quiétude animale interdite toute l’année au public. Les associations de protection de la nature et la police de l’environnement n’ont de cesse de multiplier les actions de sensibilisation.

site web Internet Bonne attitude, bonne quiétude ! – Viavosges – le 19 février 2021

Trois associations de protection de la nature tirent la sonnette d’alarme par rapport à la surfréquentation des sentiers dans le Massif. La LPO, Oiseaux Nature et le groupe Tétras Vosges invitent les randonneurs à rester sur les sentiers.

« Imaginez un sanglier, un cerf, un loup ou un grand tétras qui traverse votre chambre à coucher alors que vous êtes en train de dormir. » C’est l’image choisie par trois associations de protection de la nature – la LPO Grand Est, Oiseaux Nature et le groupe Tétras Vosges – qui se sont associées et qui demandent, dans un communiqué, aux randonneurs de rester sur les sentiers. « Nos associations alertent, depuis de nombreuses années, sur l’effondrement de la biodiversité et sur la nécessité de modifier certains de nos comportements. En adoptant une attitude responsable et respectueuse, contribuons les uns et les autres à préserver ce qu’il reste de la biodiversité : respectons la réglementation des espaces protégés et restons sur les chemins  ! » expliquent-elles.

En effet, à chaque fois qu’on quitte un itinéraire balisé ou un sentier en hiver, on entre sur le territoire d’une faune déjà affaiblie par les conditions climatiques. La fréquentation de certains secteurs est devenue telle que certaines espèces comme le grand tétras , ou le lynx , victime d’actes de braconnage, sont gravement menacés dans le département des Vosges.

site web Internet Animaux sauvages dans le Massif : restons sur les sentiers pour préverser la faune – Vosges Matin le 13 février 2021


Ois Nat, le 15 février 2021 –

 

Le Groupe Tétras Vosges (GTV), la LPO Grand Est et Oiseaux Nature alertent sur le dérangement de la faune sauvage du Massif Vosgien en particulier les grands tétras et les gélinottes des bois, espèces déjà en grand danger et encore plus fragilisées en cette période de vacances avec l’enneigement important du massif, la fermeture des remontées pour le ski alpin et cette période inhabituelle (confinement et pandémie) qui donne d’autant plus envie de s’évader. Tout cela provoque une grande fréquentation du Massif Vosgien :

 

site web Internet Faune-flore : attention où vous mettez les pieds en hiver sur le massif – Publié le Vendredi 12 Février 2021 sur ViàVosges

En hiver, rester sur les sentiers balisés n’est pas qu’une question de sécurité mais aussi de respect de la biodiversité. Alors que les vacances scolaires d’hiver ont débuté depuis quelques jours*, trois associations environnementales – LPO Grand Est, Oiseaux Nature et le Groupe Tétras Vosges – tirent la sonnette quant à la fréquentation du massif vosgien vis-à-vis de la faune et de la flore en cette période hivernale.
Les associations ont dressé le même constat : après le confinement du printemps 2020, grâce à une météo favorable, l’envie de grand air et sans doute des possibilités de loisirs plus restreintes , « la fréquentation du massif vosgien a été très importante, voire trop importante dans certains secteurs pour assurer la quiétude indispensable au respect de la faune et des milieux naturels ».
LPO Grand Est, Oiseaux Nature et le Groupe Tétras Vosges rappellent qu’en hiver « chaque fois que l’on quitte un itinéraire balisé ou un sentier pour évoluer au sein des écosystèmes, on entre sur des territoires habités par une faune déjà affaiblie par les conditions hivernales. Or actuellement, la fréquentation dans certains secteurs est devenue telle que certaines espèces qui trouvent en montagne leurs tous derniers refuges sont gravement menacées et risquent de disparaître à jamais des Vosges, victimes des stress répétés par notre inconscience ou notre absence de respect ».
Il convient donc tout simplement de respecter la réglementation des espaces protégés et de rester sur les chemins et itinéraires balisés pour limiter au maximum les nuisances : « Imaginez-vous un sanglier, un cerf, un loup ou un Grand Tétras qui traverserait votre chambre à coucher alors que vous êtes en train de dormir ? « .

 

site web Internet La faune sauvage dérangée par les promeneurs – DNA le 11-02-2021

La faune sauvage dérangée par les promeneurs - DNA 11-02-2021

Le grand tétras est au bord de l’extinction dans le massif des Vosges. L’essor de la raquette et du ski de randonnée pourrait lui porter, cet hiver, le coup de grâce.

À la veille des vacances de février, le Groupe Tétras Vosges (GTV), la Ligue pour la Protection des Oiseaux Grand Est et Oiseaux Nature appellent les promeneurs à ne pas déranger la faune sauvage dans ses habitats refuges. Il y va de leur survie

«Après le confinement du printemps 2020, la fréquentation du massif a été très importante, voire trop importante dans certains secteurs pour assurer la quiétude indispensable au respect de la faune et des milieux naturels. S’il est légitime de vouloir se ressourcer au grand air, il faut se souvenir que la nature est un patrimoine collectif à préserver et non un simple bien de consommation» À la veille des vacances de février, les associations redoutent une ruée vers les Vosges à une période où la faune est très vulnérable. « Actuellement, la fréquentation est devenue telle que certaines espèces sont gravement menacées et risquent de disparaître à jamais », précise encore un communiqué.

Parmi celles-ci, l’emblématique grand tétras, au bord de l’extinction, ou encore la gélinotte des bois. «Cela vaut aussi pour les grands mammifères affaiblis par les conditions hivernales, souligne Françoise Preiss, du GTV. À Noël on n’a jamais vu autant de fréquentation en forêt. Il y a de plus en plus de hors sentier de la part de raquettistes et de skieurs de randonnée, jusque dans les réserves naturelles. C’est comme si un sanglier traversait votre chambre à coucher alors que vous êtes en train de dormir. Ce stress affaiblit une faune déjà en déficit énergétique avec des conséquences sur sa reproduction ou la mort à la clé.»

C’est pourquoi les associations appellent les (néo)randonneurs à adopter une attitude responsable et respectueuse. «Contribuons les uns et les autres à préserver ce qu’il reste de biodiversité : respectons la réglementation des espaces protégés et restons sur les chemins !»

 

Grand Tétras - Dessin Catherine Bernardin

 

Dans le même temps le Groupe Tétras Vosges dont Oiseaux Nature est partenaire a écrit en vue des vacances scolaires, à la préfète de la région Grand Est et au commissaire à l’aménagement, au développement et à la protection du Massif des Vosges concernant la fréquentation accrue hors sentier sur le massif des Vosges afin que ces organismes effectuent une surveillance et informent sur le problème de dérangement du grand tétras:

pdf Courrier du GTV au Commissariat à l’aménagement, au développement et à la protection du Massif des Vosges – 08-02-2021

pdf Courrier du GTV à la Préfecture de la Région Grand Est Massif des Vosges 08-02-2021

A SUIVRE